Anne-Marie Lizin envisage d'aller en cassation

22/10/12 à 18:15 - Mise à jour à 18:15

Source: Le Vif

(Belga) La chambres des mises de Liège a décidé lundi de renvoyer Anne-Marie Lizin et 12 autres inculpés devant le tribunal correctionnel dans l'affaire des tracts à Huy. L'ancienne bourgmestre envisage d'aller en cassation.

La chambre du conseil de Huy avait rendu une ordonnance qui renvoyait Anne-Marie Lizin et douze autres personnes devant le tribunal correctionnel. L'ancienne bourgmestre avait fait appel de la décision de la chambre du conseil. La chambre des mises a rendu lundi une décision identique. Dans cette affaire, Anne-Marie Lizin est soupçonnée d'avoir utilisé du personnel communal afin de réaliser sa campagne électorale en vue des élections fédérales du 10 juin 2007. Anne-Marie Lizin et les autres personnes sont soupçonnées d'usage de faux. Sont en cause, les feuilles comptabilisant les heures de prestation des agents communaux, des agents qui auraient presté des heures sur des marchés et non dans leurs occupations à la ville de Huy. Anne-Marie Lizin et le secrétaire communal auraient, toujours selon la thèse du parquet, détourné les deniers communaux dépensés à titre de rémunération des agents communaux, des agents communaux qui auraient été mis à la disposition de la campagne de la bourgmestre pendant leurs heures de service. Anne-Marie Lizin envisage d'aller en cassation. "On attend toujours le texte. Il y a 99 pc de chance que nous allions en cassation", a déclaré l'ancienne bourgmestre de Huy. (MUA)

Nos partenaires