Aide à la RDC - Une conditionnalité systématique serait inefficace

01/10/13 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Le Vif

(Belga) Conditionner systématiquement le soutien financier au respect d'objectifs précis "pourrait s'avérer inefficace, voire contre-productif", a fait valoir mardi la Commission européenne, après la publication d'un rapport critique de la Cour des comptes sur l'aide accordée à la République démocratique du Congo (RDC).

Aide à la RDC - Une conditionnalité systématique serait inefficace

Tout en saluant certains résultats, la Cour a jugé que l'aide européenne n'avait qu'un impact limité. Les projets financés sont trop ambitieux, trop peu conditionnés ou ne sont pas pérennisés, estiment les auditeurs de l'UE. Dans une réaction envoyée à la presse, le commissaire à l'aide au développement, Andris Piebalgs, s'est réjoui des remarques positives formulées par la Cour. Au passage, il a rejeté - en termes diplomatiques - toutes les critiques. "Je veux souligner qu'en matière de justice, de démocratie et de gouvernance, nos objectifs doivent être ambitieux, même si cela les rend difficiles à atteindre. Prenez les élections: notre soutien ne pourrait pas viser l'organisation d'un scrutin seulement partiellement démocratique", souligne M. Piebalgs. Le commissaire conteste aussi la nécessité de renforcer la conditionnalité. "Nous devons garder à l'esprit que l'aide doit être prévisible, en particulier dans un État fragile. Dans la recherche du bon équilibre entre dialogue politique et prévisibilité de l'aide, la Commission estime qu'une conditionnalité systématique pourrait être inefficace, voire contre-productive". (Belga)

Nos partenaires