Afghanistan: ce ne sont pas des "tirs fratricides" qui ont tué deux soldats britanniques

27/10/12 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Le Vif

(Belga) Deux soldats britanniques tués cette semaine en Afghanistan n'ont pas été victimes de "tirs fratricides", selon les premiers éléments d'une enquête, a indiqué samedi le ministère de la Défense à Londres, contredisant les premières affirmations des forces de l'ordre afghanes.

Afghanistan: ce ne sont pas des "tirs fratricides" qui ont tué deux soldats britanniques

Les deux militaires - un homme et une femme - ont été tués mercredi lors d'une patrouille dans la province instable du Helmand, dans le sud de l'Afghanistan. Un Afghan, apparemment un policier qui ne portait pas son uniforme au moment de l'incident, a aussi été tué, selon le ministère britannique de la Défense. Selon les premiers résultats d'une enquête conjointe de l'Isaf, la force de l'Otan en Afghanistan, et des autorités afghanes, "il ne s'agissait pas d'un incident impliquant des tirs fratricides", a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense. La mort des deux soldats britanniques a été "causée par une ou des parties tiers dont l'identité n'a pas encore été établie, mais qui ne sont pas britanniques. Une enquête plus poussée pour déterminer l'implication ou non de l'Afghan (dans l'incident) est en cours", a-t-il encore précisé. Ces déclarations contredisent celles des forces de l'ordre afghanes qui avaient affirmé jeudi que les deux soldats étaient morts sous les balles d'une seconde patrouille britannique. Depuis le début de l'année, plus de 50 soldats de l'Otan ont été tués par des hommes portant l'uniforme afghan, un phénomène inédit qui a instauré un climat de méfiance entre soldats étrangers et alliés afghans. (VIM)

Nos partenaires