Administration en ligne - L'accord de coopération signé électroniquement

29/01/13 à 16:35 - Mise à jour à 16:35

Source: Le Vif

(Belga) La Communauté germanophone et la Région bruxelloise ont été les deux premières entités fédérées du pays à signer électroniquement mardi l'accord de coopération avec le fédéral sur l'administration en ligne (e-government), harmonisant davantage leurs services en ligne et réduisant la charge administrative pour le citoyen.

Administration en ligne - L'accord de coopération signé électroniquement

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des Communautés et des Régions avaient conclu cet accord de coopération à la fin de l'année dernière. Le ministre-président de la Communauté germanophone Karl-Heinz Lambertz (SP) et la ministre bruxelloise à la Politique informatique Brigitte Grouwels (CD&V) l'ont signé mardi, de même que le secrétaire d'Etat à la Fonction publique Hendrik Bogaert (CD&V). L'accord doit mener à un "e-government intégré". De la sorte, les citoyens et entreprises ne devront transmettre leurs données à l'administration qu'une seule et unique fois, quel que soit le niveau de pouvoir concerné. Chaque partie reste toutefois responsable de sa propre politique d'e-government, le but n'étant pas d'arriver à un système informatique unique. Dans l'esprit de l'e-government, l'accord est signé par voie électronique par dix ministres et secrétaires d'Etat de Belgique concernés. Pour Hendrik Bogaert, l'e-government permet aussi de faire plus avec moins. "Ainsi nous pouvons éviter ce qui s'est passé en France où, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, le nombre de fonctionnaires au niveau central a diminué de 160.000, alors qu'en même temps, leur nombre a augmenté de 500.000 au niveau local". (MUA)

Nos partenaires