Accident de train à Schellebelle - Pas d'exposition à l'acrylonitrile pour trois intervenants non fumeurs sur quatre

18/12/13 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Source: Le Vif

(Belga) Pour trois intervenants non fumeurs sur quatre, qui ont travaillé sur le terrain après l'accident de train contenant de l'acrylonitrile à Wetteren en mai dernier, on ne peut démontrer de lien entre une exposition avec de l'acrylonitrile et l'accident de train, selon les résultats des tests effectués sur 1.054 échantillons de sang et d'urine prélevés par l'Institut scientifique de santé publique (ISSP) et le SPF Santé publique.

Accident de train à Schellebelle - Pas d'exposition à l'acrylonitrile pour trois intervenants non fumeurs sur quatre

"Les intervenants qui ont probablement été exposés, ont des taux de contamination faiblement élevé", précise le porte-parole de l'ISSP, Wesley Van Dessel. "Certains avaient de valeurs qui avaient augmenté modérément. Mais on n'a mesuré chez aucun de forte augmentation. Dans l'ensemble, l'exposition pour les intervenants a été plus faibles que chez les riverains." Concernant les intervenants fumeurs, l'ISSP indique qu'il est plus difficile de tirer des conclusions, car il y a de l'acrylonitrile dans la fumée de cigarette. La situation chez les intervenants de l'accident suit dans les grandes lignes ce qui a été observé chez les riverains. "Il n'y a eu qu'une seule exposition", précise Wesley Van Dessel. "Les experts ne s'attendent pas à ce qu'il y ait un impact à long terme sur la santé. Les secouristes n'ont donc pas à s'inquiéter. (Belga)

Nos partenaires