1er mai - Le PTB se défend de diviser la gauche

01/05/13 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Le Vif

(Belga) Le PTB s'est défendu mercredi de déforcer la gauche comme le lui reprochent certains mandataires socialistes et s'est pris à penser aux élections de 2014 lors desquelles, fort de ses succès aux communales il espère décrocher des sièges de député.

1er mai - Le PTB se défend de diviser la gauche

"Certains nous rétorquent que cette poussée du PTB divise la gauche et renforce la droite. Rien n'est moins vrai! (...) Que du contraire, nous renforçons la gauche. Nous la renforçons en lui donnant une belle couleur rouge", a lancé le porte-parole du parti, Raoul Hedebouw, lors du 1er mai fêté à Liège en compagnie du Parti communiste. La figure de proue liégeoise du PTB a passé en revue les succès de son parti au mois d'octobre: 52 élus communaux et la participation à une majorité dans le district de Borgerhout à Anvers qui a permis d'écarter la N-VA. "Un des enjeux de 2014 sera donc de savoir si le PTB pourra porter le retour d'un élu aux parlements fédéral et régional, ce qui signifierait le retour d'un élu de la vraie gauche après plus de 25 ans d'absence", a-t-il expliqué. Si le président de la FGTB Liège-Huy-Waremme, Marc Goblet, a mis en garde mercredi les militants contre les risques d'une division à gauche, il n'en a été pas été de même à la FGTB de Charleroi où le président, Daniel Piron, s'en est pris à nouveau durement au PS. "Les lignes bougent à la gauche politique (...) C'est le signe d'une lame de fond que l'on observe en Europe et qui exprime une autre gauche que la gauche austéritaire", a observé M. Hedebouw. Dans ce contexte, le PTB prendra ses responsabilités pour qu'"un rapport de force social" se crée afin de "contrecarrer la régression sociale imposée par le gouvernement Di Rupo", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires