On était loin des règlements de comptes par media interposés qui ont entouré l'annonce de son entrée en fonction comme bourgmestre et de celle de Pascale Peraita à la présidence du CPAS. Dans une allocution d'installation, Yvan Mayeur s'est engagé à maintenir le cap de la déclaration politique de la majorité qui demeure inchangée. Il a lancé un appel en direction des forces vives locales, "en ce compris celles issues des rangs de l'opposition", soulignant que la majorité qu'il préside se voulait constructive et sera "ouverte aux bonnes idées", dans le cadre d'une démarche "fédératrice mais aussi exigeante pour le bien des citoyens de la ville". Dans l'opposition, Marie Nagy (Ecolo) a dit partager en partie la vision des enjeux de la majorité, mais pas forcément les moyens qu'elle compte mettre en oeuvre. "Nous mènerons une opposition constructive si vous proposez des projets visant à améliorer la qualité de vie des habitants, l'enseignement et l'emploi, mais nous nous montrerons critiques en cas de surplace", a-t-elle averti. Pour le cdH, Joëlle Milquet a demandé que la majorité quitte la phase de transition qu'elle traverse depuis les élections et que le nouveau bourgmestre trouve les attitudes constructives vis-à-vis de l'opposition. Elle a ensuite évoqué le cahier des charges présenté par son groupe il y a quelques jours à l'intention de la majorité. Fabian Maingain (FDF) a quant à lui souhaité la bienvenue au bourgmestre, se demandant toutefois si Yvan Mayeur n'arrivait pas un an trop tard, "après le jeu de dupe" auquel le PS s'est livré vis-à-vis de l'électeur. (Belga)

On était loin des règlements de comptes par media interposés qui ont entouré l'annonce de son entrée en fonction comme bourgmestre et de celle de Pascale Peraita à la présidence du CPAS. Dans une allocution d'installation, Yvan Mayeur s'est engagé à maintenir le cap de la déclaration politique de la majorité qui demeure inchangée. Il a lancé un appel en direction des forces vives locales, "en ce compris celles issues des rangs de l'opposition", soulignant que la majorité qu'il préside se voulait constructive et sera "ouverte aux bonnes idées", dans le cadre d'une démarche "fédératrice mais aussi exigeante pour le bien des citoyens de la ville". Dans l'opposition, Marie Nagy (Ecolo) a dit partager en partie la vision des enjeux de la majorité, mais pas forcément les moyens qu'elle compte mettre en oeuvre. "Nous mènerons une opposition constructive si vous proposez des projets visant à améliorer la qualité de vie des habitants, l'enseignement et l'emploi, mais nous nous montrerons critiques en cas de surplace", a-t-elle averti. Pour le cdH, Joëlle Milquet a demandé que la majorité quitte la phase de transition qu'elle traverse depuis les élections et que le nouveau bourgmestre trouve les attitudes constructives vis-à-vis de l'opposition. Elle a ensuite évoqué le cahier des charges présenté par son groupe il y a quelques jours à l'intention de la majorité. Fabian Maingain (FDF) a quant à lui souhaité la bienvenue au bourgmestre, se demandant toutefois si Yvan Mayeur n'arrivait pas un an trop tard, "après le jeu de dupe" auquel le PS s'est livré vis-à-vis de l'électeur. (Belga)