Des analyses d'ADN étaient en cours pour permettre son identification, a précisé à l'AFP Nathalie Bagny, procureur adjoint de Boulogne. Elle s'est refusée à tout autre commentaire. Cette femme a été arrêtée dans un immeuble de 6 étages sans charme, dans un quartier résidentiel de Saint-Mandé, petite commune jouxtant Paris. La mère de l'enfant a fait l'objet depuis vendredi dernier d'un appel à témoins qui, photos à l'appui, décrit une femme noire d'un mètre 63, mince, âgée de 30 ans maximum, les cheveux noirs lisses, tirés en arrière et plaqués. Cette personne "se disant Cabou ou Kabou" s'exprime "en français avec un léger accent indéterminé" et peut porter des lunettes rectangulaires, précise l'avis. Le procureur de Boulogne-sur-Mer avait officialisé jeudi l'ouverture d'une information judiciaire pour "meurtre" huit jours après la découverte du corps d'une fillette noyée à Berck-sur-Mer. "Rien ne permet d'expliquer ce drame, toutes les pistes sont envisagées", avait expliqué jeudi le procureur Jean-Pierre Valensi lors d'une conférence de presse à Boulogne-sur-Mer. Depuis que des pêcheurs de crevettes ont découvert le corps de l'enfant d'environ un an, noyée, sur la plage de Berck, le 20 novembre au petit matin, les enquêteurs ont cherché à connaître son identité et celle de sa mère, et à retracer le parcours de cette dernière. (Belga)

Des analyses d'ADN étaient en cours pour permettre son identification, a précisé à l'AFP Nathalie Bagny, procureur adjoint de Boulogne. Elle s'est refusée à tout autre commentaire. Cette femme a été arrêtée dans un immeuble de 6 étages sans charme, dans un quartier résidentiel de Saint-Mandé, petite commune jouxtant Paris. La mère de l'enfant a fait l'objet depuis vendredi dernier d'un appel à témoins qui, photos à l'appui, décrit une femme noire d'un mètre 63, mince, âgée de 30 ans maximum, les cheveux noirs lisses, tirés en arrière et plaqués. Cette personne "se disant Cabou ou Kabou" s'exprime "en français avec un léger accent indéterminé" et peut porter des lunettes rectangulaires, précise l'avis. Le procureur de Boulogne-sur-Mer avait officialisé jeudi l'ouverture d'une information judiciaire pour "meurtre" huit jours après la découverte du corps d'une fillette noyée à Berck-sur-Mer. "Rien ne permet d'expliquer ce drame, toutes les pistes sont envisagées", avait expliqué jeudi le procureur Jean-Pierre Valensi lors d'une conférence de presse à Boulogne-sur-Mer. Depuis que des pêcheurs de crevettes ont découvert le corps de l'enfant d'environ un an, noyée, sur la plage de Berck, le 20 novembre au petit matin, les enquêteurs ont cherché à connaître son identité et celle de sa mère, et à retracer le parcours de cette dernière. (Belga)