Les membres de cette famille marocaine ont récupéré le cadavre du ressortissant français croyant qu'il s'agissait de celui de leur proche, qui occupait la même chambre et est décédé le même jour, a précisé cette source. Les funérailles d'Emile Capdeville, 78 ans, se sont en conséquence déroulées au cimetière musulman Ouislane de Fès, le 19 août dernier. "Le ressortissant français a fait l'objet de rite funéraire conforme à l'islam. Des versets du coran ont été lus, la prière du mort a été observée dans une mosquée et l'inhumation a eu lieu au cimetière Ouislane", a-t-on expliqué. L'erreur n'a été découverte que trois jours plus tard, lorsque la famille d'Emile Capdeville a voulu récupérer le corps du défunt et a constaté que ce n'était pas le sien. Il a fallu l'intervention du parquet pour obtenir l'autorisation d'exhumer le cadavre de ce Français et la remise à sa famille. (DTM)

Les membres de cette famille marocaine ont récupéré le cadavre du ressortissant français croyant qu'il s'agissait de celui de leur proche, qui occupait la même chambre et est décédé le même jour, a précisé cette source. Les funérailles d'Emile Capdeville, 78 ans, se sont en conséquence déroulées au cimetière musulman Ouislane de Fès, le 19 août dernier. "Le ressortissant français a fait l'objet de rite funéraire conforme à l'islam. Des versets du coran ont été lus, la prière du mort a été observée dans une mosquée et l'inhumation a eu lieu au cimetière Ouislane", a-t-on expliqué. L'erreur n'a été découverte que trois jours plus tard, lorsque la famille d'Emile Capdeville a voulu récupérer le corps du défunt et a constaté que ce n'était pas le sien. Il a fallu l'intervention du parquet pour obtenir l'autorisation d'exhumer le cadavre de ce Français et la remise à sa famille. (DTM)