Les élèves d'une classe qui visitait le parc ont directement été confrontés au bain de sang. Les autorités de la ville tentent de déterminer comment la cage a pu rester ouverte. L'éventuel responsable risque quatre ans de prison, selon un porte-parole de la Justice. (Belga)

Les élèves d'une classe qui visitait le parc ont directement été confrontés au bain de sang. Les autorités de la ville tentent de déterminer comment la cage a pu rester ouverte. L'éventuel responsable risque quatre ans de prison, selon un porte-parole de la Justice. (Belga)