David Coleman, professeur de démographie à l'université d'Oxford, a expliqué ces chiffres par l'importance d'une immigration de longue date en provenance de pays musulmans. "A une immigration continue en provenance du Pakistan, du Bangladesh et d'Inde s'est ajoutée une nouvelle immigration venant de pays africains et du Moyen-Orient", a-t-il souligné. "Les taux de natalité chez les musulmans d'origine pakistanaise et bangladaise restent assez hauts, même s'ils sont en baisse", a-t-il noté, soulignant également qu'il "semble y avoir un très faible niveau de désaffection à l'égard de la religion parmi les musulmans". Selon les statistiques, le christianisme reste de loin la principale religion: 1.526.580 enfants de moins de cinq ans, soit 43,7%, sont recensés comme chrétiens. La religion la plus fréquente après le christianisme et l'islam est l'hindouisme (55.869 des moins de cinq ans, soit 1,6%). Viennent ensuite les sikhs (0,8%), les juifs (0,5%) et les bouddhistes (0,3%). La réponse "pas de religion" a été donnée pour 1.193.614 enfants de moins de cinq ans (34,1%) et la religion n'a pas été précisée dans 9,6% des cas. (Belga)

David Coleman, professeur de démographie à l'université d'Oxford, a expliqué ces chiffres par l'importance d'une immigration de longue date en provenance de pays musulmans. "A une immigration continue en provenance du Pakistan, du Bangladesh et d'Inde s'est ajoutée une nouvelle immigration venant de pays africains et du Moyen-Orient", a-t-il souligné. "Les taux de natalité chez les musulmans d'origine pakistanaise et bangladaise restent assez hauts, même s'ils sont en baisse", a-t-il noté, soulignant également qu'il "semble y avoir un très faible niveau de désaffection à l'égard de la religion parmi les musulmans". Selon les statistiques, le christianisme reste de loin la principale religion: 1.526.580 enfants de moins de cinq ans, soit 43,7%, sont recensés comme chrétiens. La religion la plus fréquente après le christianisme et l'islam est l'hindouisme (55.869 des moins de cinq ans, soit 1,6%). Viennent ensuite les sikhs (0,8%), les juifs (0,5%) et les bouddhistes (0,3%). La réponse "pas de religion" a été donnée pour 1.193.614 enfants de moins de cinq ans (34,1%) et la religion n'a pas été précisée dans 9,6% des cas. (Belga)