Quatre pouliches se trouvaient dans la prairie lorsque l'une d'entre elles a été mutilée, vraisemblablement samedi dernier. "L'un des genoux était fendu d'un coup de hache", a expliqué Anne-Valérie Rigo. "La pouliche a pu être recousue." D'après les premières constatations, la barrière de la prairie, située à l'arrière du château de Vieux-Waleffe, aurait été forcée. Une plainte sera déposée lundi auprès de la zone de police Meuse-Hesbaye. "J'attends le protocole du vétérinaire pour me rendre au commissariat. Mais j'ai déjà effectué une première déclaration par téléphone auprès des services de police", a précisé Mme Rigo. En 2011, plusieurs actes de cruauté similaires à l'encontre de chevaux ont été constatés à Hannut, Dinant, Lessines et dans le Limbourg. (Belga)

Quatre pouliches se trouvaient dans la prairie lorsque l'une d'entre elles a été mutilée, vraisemblablement samedi dernier. "L'un des genoux était fendu d'un coup de hache", a expliqué Anne-Valérie Rigo. "La pouliche a pu être recousue." D'après les premières constatations, la barrière de la prairie, située à l'arrière du château de Vieux-Waleffe, aurait été forcée. Une plainte sera déposée lundi auprès de la zone de police Meuse-Hesbaye. "J'attends le protocole du vétérinaire pour me rendre au commissariat. Mais j'ai déjà effectué une première déclaration par téléphone auprès des services de police", a précisé Mme Rigo. En 2011, plusieurs actes de cruauté similaires à l'encontre de chevaux ont été constatés à Hannut, Dinant, Lessines et dans le Limbourg. (Belga)