"Si l'avant-projet reste en l'état, le gouvernement organiserait la modération salariale permanente, donnerait des nouveaux cadeaux fiscaux aux patrons et mettrait les syndicats hors-jeu des négociations interprofessionnelles", s'inquiète le PTB dans un communiqué. L'avant-projet dont le parti a pu prendre connaissance met en place un mécanisme permanent de concurrence salariale avec les pays voisins. Il instaure aussi un système de sanctions strictes pour éviter tout dépassement salarial dans un secteur d'activité ou au niveau d'une entreprise. Le gouvernement avait annoncé des mesures de modération salariale pour 2013 et 2014 afin de rattraper le handicap salarial avec les pays voisins. L'avant-projet de loi a été présenté fin mars en conseil des ministres. "Où en est le projet? Nous ne le savons pas", constate le parti, qui appelle le gouvernement à "dire ce qu'il en est". (Belga)

"Si l'avant-projet reste en l'état, le gouvernement organiserait la modération salariale permanente, donnerait des nouveaux cadeaux fiscaux aux patrons et mettrait les syndicats hors-jeu des négociations interprofessionnelles", s'inquiète le PTB dans un communiqué. L'avant-projet dont le parti a pu prendre connaissance met en place un mécanisme permanent de concurrence salariale avec les pays voisins. Il instaure aussi un système de sanctions strictes pour éviter tout dépassement salarial dans un secteur d'activité ou au niveau d'une entreprise. Le gouvernement avait annoncé des mesures de modération salariale pour 2013 et 2014 afin de rattraper le handicap salarial avec les pays voisins. L'avant-projet de loi a été présenté fin mars en conseil des ministres. "Où en est le projet? Nous ne le savons pas", constate le parti, qui appelle le gouvernement à "dire ce qu'il en est". (Belga)