Ces bases qui ont jusqu'à présent été bloquées par des forces russes ou pro-russes, et dont l'approvisionnement était devenu difficile, pourront pendant ce temps reconstituer leurs réserves, a ajouté le ministre cité par l'agence Interfax-Ukraine. C'est le 21 mars que la Douma, la chambre basse du parlement russe, doit voter un projet de loi portant sur le rattachement de la Crimée à la Russie, objet du référendum dimanche dans la péninsule ukrainienne. Le même jour l'Ukraine espère signer avec l'Union européenne le volet politique de leur accord d'association. "Les unités militaires qui sont stationnées en Crimée sont en état d'alerte de combat", a par ailleurs souligné M. Tenioukh. "En ce qui concerne les mesures qui doivent être prises après le prétendu référendum, des accords ont été conclus entre commandants (...) selon lesquelles jusqu'au 21 mars aucune mesure ne sera prise pour bloquer nos unités et c'est pourquoi pendant ce temps celles-ci procèdent à reconstituer complètement leurs réserves", a précisé le ministre. "La situation de nos unités en ce qui concerne leur blocage est devenue normale. Je pense que cette trêve se prolongera jusqu'au 21", a-t-il dit. (Belga)

Ces bases qui ont jusqu'à présent été bloquées par des forces russes ou pro-russes, et dont l'approvisionnement était devenu difficile, pourront pendant ce temps reconstituer leurs réserves, a ajouté le ministre cité par l'agence Interfax-Ukraine. C'est le 21 mars que la Douma, la chambre basse du parlement russe, doit voter un projet de loi portant sur le rattachement de la Crimée à la Russie, objet du référendum dimanche dans la péninsule ukrainienne. Le même jour l'Ukraine espère signer avec l'Union européenne le volet politique de leur accord d'association. "Les unités militaires qui sont stationnées en Crimée sont en état d'alerte de combat", a par ailleurs souligné M. Tenioukh. "En ce qui concerne les mesures qui doivent être prises après le prétendu référendum, des accords ont été conclus entre commandants (...) selon lesquelles jusqu'au 21 mars aucune mesure ne sera prise pour bloquer nos unités et c'est pourquoi pendant ce temps celles-ci procèdent à reconstituer complètement leurs réserves", a précisé le ministre. "La situation de nos unités en ce qui concerne leur blocage est devenue normale. Je pense que cette trêve se prolongera jusqu'au 21", a-t-il dit. (Belga)