Réunis à l'appel de son Parti de la justice et du développement (AKP), ces partisans agitaient des drapeaux turcs en scandant : "nous sommes prêts à mourir pour toi, Tayyip" ou "le grand maître arrive". Au même moment, plusieurs dizaines de milliers de manifestants étaient toujours réunis sur la place Taksim, au coeur de la mégalopole turque, pour réclamer la démission du Premier ministre. M. Erdogan devait arriver dans la nuit, de retour d'une visite officielle de quatre jours dans les pays du Maghreb. Lors de la dernière étape de sa tournée, M. Erdogan a répété à Tunis qu'il ne céderait pas face au mouvement de contestation sans précédent qui agite la Turquie. (Belga)

Réunis à l'appel de son Parti de la justice et du développement (AKP), ces partisans agitaient des drapeaux turcs en scandant : "nous sommes prêts à mourir pour toi, Tayyip" ou "le grand maître arrive". Au même moment, plusieurs dizaines de milliers de manifestants étaient toujours réunis sur la place Taksim, au coeur de la mégalopole turque, pour réclamer la démission du Premier ministre. M. Erdogan devait arriver dans la nuit, de retour d'une visite officielle de quatre jours dans les pays du Maghreb. Lors de la dernière étape de sa tournée, M. Erdogan a répété à Tunis qu'il ne céderait pas face au mouvement de contestation sans précédent qui agite la Turquie. (Belga)