Les centaines d'opposants au gouvernement ont même conduit un camion dans l'enceinte, où régnait une atmosphère de carnaval après que la police a quitté les lieux pour éviter de nouveaux affrontements après deux journées sous haute tension. Quelques minutes plus tôt, lors d'une conférence de presse retransmise à la télévision, le centre de crise avait justifié le départ de la police. "Afin de réduire la tension entre les manifestants et la police, les barrières ont été ouvertes afin de laisser les manifestants entrer dans l'enceinte", a déclaré le lieutenant-colonel de la police, Krisana Pattanacharoen. Ces deux derniers jours, la police avait utilisé gaz lacrymogènes, canons à eau et balles en caoutchouc contre les manifestants qui tentaient d'entrer à l'intérieur du siège du gouvernement. (Belga)

Les centaines d'opposants au gouvernement ont même conduit un camion dans l'enceinte, où régnait une atmosphère de carnaval après que la police a quitté les lieux pour éviter de nouveaux affrontements après deux journées sous haute tension. Quelques minutes plus tôt, lors d'une conférence de presse retransmise à la télévision, le centre de crise avait justifié le départ de la police. "Afin de réduire la tension entre les manifestants et la police, les barrières ont été ouvertes afin de laisser les manifestants entrer dans l'enceinte", a déclaré le lieutenant-colonel de la police, Krisana Pattanacharoen. Ces deux derniers jours, la police avait utilisé gaz lacrymogènes, canons à eau et balles en caoutchouc contre les manifestants qui tentaient d'entrer à l'intérieur du siège du gouvernement. (Belga)