Par cette motion, la commune interpelle la SCIRL Tecteo afin qu'elle convoque d'urgence une assemblée générale extraordinaire visant à donner aux communes, actionnaires une information complète du dossier leur permettant de débattre de l'opportunité stratégique de cette opération. Dans sa motion, les élus herviens rappellent que ce rachat "ne rencontre pas l'objet social tel que défini à l'article 2 des Statuts de la SCIRL Tecteo". Ils relève que les communes actionnaires de la SCIRL Tecteo peuvent légitimement prétendre à une information correcte et exhaustive sur les stratégies menées par la société et, en général, sur tous les sujets d'importance affectant celle-ci comme ce fut le cas lors du rachat de l'ALG. Les élus soulignent aussi que les administrateurs bénéficient du droit de disposer d'informations complètes afférentes aux points inscrits à l'ordre du jour et qu'il est incontestable que ce droit n'a pas été respecté, ces derniers ne bénéficiant que d'informations très parcellaires. Ils ajoute enfin que le montant de 27 millions d'euros les interpelle alors qu'il apparaît que les dividendes reversées par l'intercommunale aux communes associées seront réduites voire absentes. Herve va ainsi voir ses dividendes passer de 280.000 euros à 130.000 euros. (Belga)

Par cette motion, la commune interpelle la SCIRL Tecteo afin qu'elle convoque d'urgence une assemblée générale extraordinaire visant à donner aux communes, actionnaires une information complète du dossier leur permettant de débattre de l'opportunité stratégique de cette opération. Dans sa motion, les élus herviens rappellent que ce rachat "ne rencontre pas l'objet social tel que défini à l'article 2 des Statuts de la SCIRL Tecteo". Ils relève que les communes actionnaires de la SCIRL Tecteo peuvent légitimement prétendre à une information correcte et exhaustive sur les stratégies menées par la société et, en général, sur tous les sujets d'importance affectant celle-ci comme ce fut le cas lors du rachat de l'ALG. Les élus soulignent aussi que les administrateurs bénéficient du droit de disposer d'informations complètes afférentes aux points inscrits à l'ordre du jour et qu'il est incontestable que ce droit n'a pas été respecté, ces derniers ne bénéficiant que d'informations très parcellaires. Ils ajoute enfin que le montant de 27 millions d'euros les interpelle alors qu'il apparaît que les dividendes reversées par l'intercommunale aux communes associées seront réduites voire absentes. Herve va ainsi voir ses dividendes passer de 280.000 euros à 130.000 euros. (Belga)