Cette dernière avait été interceptée en 2010 à Brussels Airport en possession d'un faux passeport. Peu de temps après, un homme s'était présenté à la police en affirmant qu'il cherchait sa femme enceinte. Lorsque le couple avait finalement été réuni, l'homme et la femme avaient nié se connaître. La dame avait immédiatement été renvoyée en Syrie. L'homme, lui, avait été condamné par défaut à 3 ans de prison pour trafic d'êtres humains. "Mon client était paniqué et ne savait pas quoi dire", a expliqué ce mercredi son avocat. La décision du tribunal est attendue le 2 octobre. (Belga)

Cette dernière avait été interceptée en 2010 à Brussels Airport en possession d'un faux passeport. Peu de temps après, un homme s'était présenté à la police en affirmant qu'il cherchait sa femme enceinte. Lorsque le couple avait finalement été réuni, l'homme et la femme avaient nié se connaître. La dame avait immédiatement été renvoyée en Syrie. L'homme, lui, avait été condamné par défaut à 3 ans de prison pour trafic d'êtres humains. "Mon client était paniqué et ne savait pas quoi dire", a expliqué ce mercredi son avocat. La décision du tribunal est attendue le 2 octobre. (Belga)