Le tribunal a accordé à l'ancien président du club RWDM de Molenbeek, Philippe S., une suspension du prononcé de la condamnation pendant trois ans. Le juge a également condamné l'ex-manager du RWDM, Philippe M., et un employé communal de Molenbeek-Saint-Jean, Marc C., à une simple déclaration de culpabilité. Il a par ailleurs acquitté un policier de la zone Bruxelles-Ouest, Guy V. Dans le prononcé des peines, le juge a tenu compte du dépassement du délai raisonnable, les rapports d'enquête datant de 2007. Les deux anciens dirigeants du RWDM de Molenbeek ont été condamnés pour trafic d'êtres humains, en l'occurrence de joueurs de football congolais, camerounais, ivoiriens et nigérians, et pour les avoir engagés en leur faisant croire qu'ils les aideraient à obtenir la nationalité belge. Avec l'aide d'un employé communal de Molenbeek, ils avaient aussi commis de fausses attestations de domiciliation et de fausses inscriptions au registre des étrangers pour ces sportifs, en séjour illégal, en vue de leur obtenir des licences de joueurs de football auprès de l'Urbsfa (Union royale belge des sociétés de football-Association). (Belga)

Le tribunal a accordé à l'ancien président du club RWDM de Molenbeek, Philippe S., une suspension du prononcé de la condamnation pendant trois ans. Le juge a également condamné l'ex-manager du RWDM, Philippe M., et un employé communal de Molenbeek-Saint-Jean, Marc C., à une simple déclaration de culpabilité. Il a par ailleurs acquitté un policier de la zone Bruxelles-Ouest, Guy V. Dans le prononcé des peines, le juge a tenu compte du dépassement du délai raisonnable, les rapports d'enquête datant de 2007. Les deux anciens dirigeants du RWDM de Molenbeek ont été condamnés pour trafic d'êtres humains, en l'occurrence de joueurs de football congolais, camerounais, ivoiriens et nigérians, et pour les avoir engagés en leur faisant croire qu'ils les aideraient à obtenir la nationalité belge. Avec l'aide d'un employé communal de Molenbeek, ils avaient aussi commis de fausses attestations de domiciliation et de fausses inscriptions au registre des étrangers pour ces sportifs, en séjour illégal, en vue de leur obtenir des licences de joueurs de football auprès de l'Urbsfa (Union royale belge des sociétés de football-Association). (Belga)