"Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, nous voulons obtenir du Conseil de Sécurité des Nations unies dans les jours prochains une résolution forte", a dit le ministre lors d'une conférence de presse au côté de ses homologues américain John Kerry et britannique William Hague. "Une résolution qui prévoira bien sûr des conséquences sérieuses si elle n'était pas appliquée", a-t-il souligné, alors que Russes et Américains sont parvenus à un accord samedi sur le désarmement chimique de la Syrie. "La pression est sur eux (le régime de Damas) pour qu'ils appliquent intégralement cet accord. Le monde doit être prêt à en tirer les conséquences s'ils ne le font pas", a renchéri William Hague. "Si Assad n'applique pas l'accord sur les armes (chimiques), il y aura des conséquences", a approuvé de son côté John Kerry. "Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider le peuple syrien à sortir du chaos et de la violence", a-t-il ajouté. (Belga)

"Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, nous voulons obtenir du Conseil de Sécurité des Nations unies dans les jours prochains une résolution forte", a dit le ministre lors d'une conférence de presse au côté de ses homologues américain John Kerry et britannique William Hague. "Une résolution qui prévoira bien sûr des conséquences sérieuses si elle n'était pas appliquée", a-t-il souligné, alors que Russes et Américains sont parvenus à un accord samedi sur le désarmement chimique de la Syrie. "La pression est sur eux (le régime de Damas) pour qu'ils appliquent intégralement cet accord. Le monde doit être prêt à en tirer les conséquences s'ils ne le font pas", a renchéri William Hague. "Si Assad n'applique pas l'accord sur les armes (chimiques), il y aura des conséquences", a approuvé de son côté John Kerry. "Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider le peuple syrien à sortir du chaos et de la violence", a-t-il ajouté. (Belga)