"Il n'y a pas de fatalité, c'est un combat de plus de trente ans qui aboutit pour apporter le changement dans la commune", a commenté Mme Schepmans. "Molenbeek a fait beaucoup parler d'elle. Nous sommes là pour la bonne gouvernance et le respect entre tous les citoyens de la commune", a-t-elle ajouté, confessant que la journée de lundi et la nuit furent très longues. Le bourgmestre MR d'Uccle, Armand De Decker, a participé à ces négociations, a-t-il indiqué à Belga. Il n'a toutefois pas voulu confirmer que cette participation augurait d'une ouverture au cdH dans sa commune, où il dispose d'une majorité absolue. Des négociations pour former une majorité Olivier (PS-Ecolo-cdH) à Molenbeek en vue de la reconduction du mayorat de Philippe Moureaux avaient avorté lundi après que le PS de Bruxelles-Ville eut décidé de s'allier au MR, rejetant le cdH de Joëlle Milquet dans l'opposition. Charles Michel, de son côté, a insisté sur les progrès de son parti en Région bruxelloise, où le MR passe de 5 à 6 bourgmestres, et en Wallonie où 80 bourgmestres MR sont d'ores et déjà confirmés, ainsi que 54 majorités absolues. (MUA)

"Il n'y a pas de fatalité, c'est un combat de plus de trente ans qui aboutit pour apporter le changement dans la commune", a commenté Mme Schepmans. "Molenbeek a fait beaucoup parler d'elle. Nous sommes là pour la bonne gouvernance et le respect entre tous les citoyens de la commune", a-t-elle ajouté, confessant que la journée de lundi et la nuit furent très longues. Le bourgmestre MR d'Uccle, Armand De Decker, a participé à ces négociations, a-t-il indiqué à Belga. Il n'a toutefois pas voulu confirmer que cette participation augurait d'une ouverture au cdH dans sa commune, où il dispose d'une majorité absolue. Des négociations pour former une majorité Olivier (PS-Ecolo-cdH) à Molenbeek en vue de la reconduction du mayorat de Philippe Moureaux avaient avorté lundi après que le PS de Bruxelles-Ville eut décidé de s'allier au MR, rejetant le cdH de Joëlle Milquet dans l'opposition. Charles Michel, de son côté, a insisté sur les progrès de son parti en Région bruxelloise, où le MR passe de 5 à 6 bourgmestres, et en Wallonie où 80 bourgmestres MR sont d'ores et déjà confirmés, ainsi que 54 majorités absolues. (MUA)