Le chauffeur, habitué à un autre marquage, aurait pu confondre en voyant une ligne blanche découpée en petits éléments, explique le journal, qui précise que d'ordinaire les renforcements de secours sont signalés par une ligne blanche continue, "n'incitant donc pas un poids lourd à s'y engager par mégarde". Selon L'Hebdo, cette hypothèse ferait porter une responsabilité à l'Office fédéral des routes ainsi qu'à celui du Valais. L'Office fédéral des routes affirme toutefois que "tout est légal dans ce marquage". (JUG)

Le chauffeur, habitué à un autre marquage, aurait pu confondre en voyant une ligne blanche découpée en petits éléments, explique le journal, qui précise que d'ordinaire les renforcements de secours sont signalés par une ligne blanche continue, "n'incitant donc pas un poids lourd à s'y engager par mégarde". Selon L'Hebdo, cette hypothèse ferait porter une responsabilité à l'Office fédéral des routes ainsi qu'à celui du Valais. L'Office fédéral des routes affirme toutefois que "tout est légal dans ce marquage". (JUG)