Ils ont analysé les données de quelque 380.000 patients danois. Le risque de crise cardiaque s'avère 25 fois plus important deux semaines après une opération de la hanche et 31 fois après une opération du genou, surtout chez les patients de plus de 60 ans.

De précédentes études montraient que ce risque provenait principalement des effets directs de l'opération elle-même - comme la perte de sang ou une pression supplémentaire sur le coeur - mais également en raison de la période de stress qu'occasionne une telle intervention.

Le Vif.be, avec Belga

Ils ont analysé les données de quelque 380.000 patients danois. Le risque de crise cardiaque s'avère 25 fois plus important deux semaines après une opération de la hanche et 31 fois après une opération du genou, surtout chez les patients de plus de 60 ans. De précédentes études montraient que ce risque provenait principalement des effets directs de l'opération elle-même - comme la perte de sang ou une pression supplémentaire sur le coeur - mais également en raison de la période de stress qu'occasionne une telle intervention. Le Vif.be, avec Belga