Ce "bolide" a été aperçu dimanche à 23H47 heure française (21H47 GMT) sur un large quart nord-ouest de la France, précise sur sa page le réseau vigie-ciel Fripon qui montre des images de l'étoile filante s'étirant notamment dans le ciel de Vannes, en Bretagne (ouest). (https://www.vigie-ciel.org/2021/09/06/bolide-du-5-septembre-23h47/).

Selon sa trajectoire calculée à partir des caméras "le météoroïde est venu du sud, a traversé la Cornouaille en passant au zénith de Morlaix pour finir sa course dans la Manche", a expliqué à l'AFP Priscilla Abraham, scientifique à l'Espace sciences de Rennes (ouest) qui participe à ce projet de surveillance du ciel. Sa taille n'a pas été précisée dans l'immédiat.

Des images ont ainsi pu être captées par des caméras en Normandie et Bretagne. Des dizaines de témoignages en France et dans le sud de l'Angleterre ont déjà été recueillis par Fripon ou postés sur les réseaux sociaux.

"J'ai vu le météore avec sa traînée, une étoile filante vue de très très près (...) Il faisait comme en plein jour histoire de quelques secondes puis quelques minutes après, on a entendu comme une déflagration. La lumière du météore était très vive avec des reflets un peu vert, c'était magnifique", a raconté Manon Choquet, une habitante de Brest (ouest), à l'AFP.

Sur le port d'Arzal (ouest) une webcam montre un "très beau phénomène qu'on peut avoir de temps en temps", a souligné Priscilla Abraham. "Certains ont même entendu le bruit. C'est la désintégration dans l'atmosphère du bolide", a précisé la scientifique.

Concernant la terminologie, "le météoroïde, c'est quand on le voit, qu'il est suffisamment grand", a rappelé Mme Abraham, une météorite "c'est quand elle touche le sol".

Elle a ajouté que ces phénomènes d'étoiles filantes et bolides peuvent être observés toute l'année.

Le réseau vigie-ciel, qui possède un compte Twitter, encourage les personnes qui ont assisté à ces phénomènes à remplir un questionnaire en déclarant ce qu'elles ont pu observer et en indiquant la direction et l'heure

Ce "bolide" a été aperçu dimanche à 23H47 heure française (21H47 GMT) sur un large quart nord-ouest de la France, précise sur sa page le réseau vigie-ciel Fripon qui montre des images de l'étoile filante s'étirant notamment dans le ciel de Vannes, en Bretagne (ouest). (https://www.vigie-ciel.org/2021/09/06/bolide-du-5-septembre-23h47/). Selon sa trajectoire calculée à partir des caméras "le météoroïde est venu du sud, a traversé la Cornouaille en passant au zénith de Morlaix pour finir sa course dans la Manche", a expliqué à l'AFP Priscilla Abraham, scientifique à l'Espace sciences de Rennes (ouest) qui participe à ce projet de surveillance du ciel. Sa taille n'a pas été précisée dans l'immédiat.Des images ont ainsi pu être captées par des caméras en Normandie et Bretagne. Des dizaines de témoignages en France et dans le sud de l'Angleterre ont déjà été recueillis par Fripon ou postés sur les réseaux sociaux. "J'ai vu le météore avec sa traînée, une étoile filante vue de très très près (...) Il faisait comme en plein jour histoire de quelques secondes puis quelques minutes après, on a entendu comme une déflagration. La lumière du météore était très vive avec des reflets un peu vert, c'était magnifique", a raconté Manon Choquet, une habitante de Brest (ouest), à l'AFP. Sur le port d'Arzal (ouest) une webcam montre un "très beau phénomène qu'on peut avoir de temps en temps", a souligné Priscilla Abraham. "Certains ont même entendu le bruit. C'est la désintégration dans l'atmosphère du bolide", a précisé la scientifique. Concernant la terminologie, "le météoroïde, c'est quand on le voit, qu'il est suffisamment grand", a rappelé Mme Abraham, une météorite "c'est quand elle touche le sol". Elle a ajouté que ces phénomènes d'étoiles filantes et bolides peuvent être observés toute l'année. Le réseau vigie-ciel, qui possède un compte Twitter, encourage les personnes qui ont assisté à ces phénomènes à remplir un questionnaire en déclarant ce qu'elles ont pu observer et en indiquant la direction et l'heure