Ce squelette du Jurassique, vieux de 150 millions d'années, était estimé entre 1,2 et 1,8 million d'euros (hors frais) par cette maison d'enchères française. "J'ai eu des acheteurs jusqu'à 1,150 million d'euros mais le propriétaire, qui était dans la salle, en voulait 1,2 million, pas un sou de moins", a raconté le commissaire-priseur, Claude Aguttes. Le fossile a donc été retiré de la vente organisée dans un hôtel de luxe parisien.

Mis au jour en 2012 dans le Wyoming (États-Unis), ce squelette de 13 mètres de long et 6,20 mètres de haut avait pourtant plusieurs cordes à son arc : 90% de ses os sont d'origine, le crâne est complet à 70% et il présente des fragments de peau fossilisée en plusieurs endroits du corps. Le fossile a été découvert par un groupe d'archéologues dans un ranch privé situé sur la vaste formation de Morrison, datant du Jurassique supérieur. Il a ensuite été acheté par le propriétaire actuel, un Européen, qui s'est chargé de le monter et de lui donner un socle. D'après un rapport établi par plusieurs paléontologues, le fossile serait un sauropode de la famille des Diplodocidae, appartenant "à un nouveau genre et à une nouvelle espèce", selon Eric Mickeler, expert en paléontologie chargé de préparer la vente.

D'abord exposé pendant deux mois à l'aéroport de Londres Heathrow, le fossile surnommé "Skinny" était présenté depuis le 6 juin sous la verrière de l'ex-Grand hôtel devenu l'InterContinental Paris-Le Grand. Il y a un an, à la Tour Eiffel, la maison Aguttes avait vendu pour plus de 2 millions d'euros (frais compris) une nouvelle espèce de dinosaure carnivore cousin de l'Allosaure. En revanche, en avril, quatre squelettes de dinosaures proposés aux enchères à Paris par la maison de ventes Binoche & Giquello n'avaient pas trouvé preneurs, le prix de réserve n'ayant pas été atteint.