"D'ici 2600, la Terre se transformera en une grosse boule de feu. L'humanité doit faire des plans pour quitter la planète, sinon nous risquons l'extermination", a averti le scientifique de renom Stephen Hawking lors du sommet Tencent WE Summit à Pékin le week-end dernier. Pour lui, les causes de la destruction de la Terre seront l'explosion de la population mondiale et la demande croissante d'énergie. Mais il suggère une alternative : pour s'en sortir...

"D'ici 2600, la Terre se transformera en une grosse boule de feu. L'humanité doit faire des plans pour quitter la planète, sinon nous risquons l'extermination", a averti le scientifique de renom Stephen Hawking lors du sommet Tencent WE Summit à Pékin le week-end dernier. Pour lui, les causes de la destruction de la Terre seront l'explosion de la population mondiale et la demande croissante d'énergie. Mais il suggère une alternative : pour s'en sortir, il faut se tourner vers le ciel pour trouver une nouvelle planète habitable. Et c'est dans le système stellaire Alpha Centauri (ou Alpha du Centaure) qu'on aurait le plus de chances d'y parvenir. Il y a cependant un problème : Alpha Centauri est à 4,3 années-lumière de la Terre, ce qui représente une distance considérable. Même avec la fusée spatiale la plus rapide, le trajet prendrait trop de temps. Une alternative pourrait voir le jour, mais elle semble très coûteuse. Stephen Hawking a notamment fait référence au projet Breakthrough Starshot, destiné à développer une sonde spatiale ultrasonique qui pourrait atteindre Alpha Centauri en "à peine" 20 ans. "Cela irait 1.000 fois plus vite que les vaisseaux spatiaux que nous avons maintenant. Nous pourrions atteindre Mars en moins d'une heure et Pluton, au bout de notre système solaire, en quelques jours", argumente-t-il. Pete Worden, à la tête de Breakthrough Starshot, en est également convaincu. Il pense que d'ici la moitié de ce siècle, nous devrions avoir les premières images d'une planète habitable dans une galaxie voisine. Mais à quel prix ? Le projet a démarré avec un budget de 100 millions de dollars. Mais le coût total pour finir la mission pourrait aller de 5 à 10 milliards de dollars.