Personne ne peut plus ignorer que le climat ne tourne pas rond, mais peu sont pourtant prêts à changer leur comportement. Cela n'a rien de surprenant pour le psychologue néerlandais Gerard Tertoolen. Pour lui, le cerveau est préprogrammé pour ne penser qu'à l'intérêt personnel et sur le court terme. Il est incapable de cerner un problème qui concerne un avenir plus ou moins lointain et toute l'humanité. Ce fossé entre ce que nous savons et ce que nous faisons, c'est ce que les psychologues appellent la dissonance cognitive. Soit une tension qu'une personne ressent lorsqu'un comportement entre en ...