Selon le rapport des scientifiques publié dans le journal spécialisé Nature, il y a environ 3000 ans, les bébés buvaient du lait animal dans de petites bouteilles. Les scientifiques ont analysé des récipients pour boire trouvés en Bavière. "Ces très petits récipients nous donnent des informations précieuses sur la façon dont les bébés étaient nourris il y a des milliers d'années", déclare l'auteure de l'étude Juile Dunn de l'Université britannique de Bristol.

Des scientifiques ont déjà pu prouver que les bouteilles en argile ont été fabriquées vers 5 000 ans avant Jésus-Christ. Cependant, il n'était pas clair ce qui était bu exactement dans les vases. Il n'a pas non plus été possible de déterminer si les gobelets d'alimentation étaient destinés aux bébés, aux personnes âgées ou aux malades.

Dotées d'un bec à boire adaptés aux enfants, les bouteilles d'argile qui font actuellement l'objet d'une enquête ont été découvertes à Dietfurt, située à 38 kilomètres à l'est de Ratisbonne, entre autres endroits. Deux cimetières de la période 800 à 450 av. J. -C. y ont été découverts dans lesquels des enfants avaient également été enterrés.

Les chercheurs ont ensuite prélevé des échantillons du flacon. Grâce à une combinaison de différentes méthodes chimiques, ils ont pu identifier certains acides gras qu'ils pouvaient clairement assigner au lait des ruminants domestiques tels que les vaches, les chèvres ou les moutons. "Le lait de chèvre est plus semblable au lait maternel humain et était relativement facile à trouver, car les moutons, les chèvres et les bovins figuraient parmi les animaux domestiques les plus courants. Cependant, le lait de vache était moins adapté parce qu'il provoque la diarrhée et des problèmes digestifs chez les bébés - c'était déjà connu à l'époque", déclare Katharina Rebay-Salisbury de l'Académie autrichienne des sciences, coauteure de l'étude.

Selon les chercheurs, le lait animal pourrait être utilisé comme complément au lait maternel ainsi que pour le sevrage des bébés. Jusqu'à présent, les preuves des pratiques préhistoriques d'allaitement maternel proviennent principalement de l'analyse des squelettes.

La science connaît déjà des biberons de la Grèce antique ou de l'Empire romain. Aussi dans l'Égypte ancienne, on dit qu'il y a déjà eu des biberons. Les scientifiques veulent maintenant étendre leur étude géographiquement afin de pouvoir comparer d'autres découvertes.

Élever des enfants n'était pas une tâche facile à l'époque préhistorique, déclare Rebay-Salisbury. "Nous voulons explorer les pratiques culturelles de la maternité qui ont eu un impact énorme sur les chances de survie des bébés."

Greta Pralle

Source: Zeit