Une fusée Atlas V de United Launch Alliance a décollé comme prévu à 7h50 (13h50, heure belge) de Cap Canaveral en Floride, dans un ciel dégagé, pour un voyage de près de 7 mois et 480 millions de kilomètres.

Le premier étage de la fusée s'est détaché quelques minutes plus tard. La Nasa se prépare désormais à une deuxième poussée, depuis l'orbite terrestre, qui propulsera Perseverance sur sa trajectoire en direction de mars.

S'il arrive intact, le 18 février 2021, Perseverance sera seulement le cinquième rover à réussir le voyage depuis 1997.

Tous jusqu'ici sont Américains, mais la Chine a lancé la semaine dernière son premier rover martien, qui devrait arriver en mai 2021. Mars pourrait donc avoir l'an prochain trois rovers en activité, avec l'Américain Curiosity, qui a parcouru 23 km sur la planète rouge depuis 2012.

La mission principale de Perseverance sera de chercher des traces de vie passée sur Mars. Les scientifiques pensent avoir de bonnes preuves qu'il y a plus de trois milliards d'années, la planète était plus chaude et couverte de rivières et de lacs, des ingrédients susceptibles de faire naître des microbes.

NASA
© NASA

Vinciane Debaillie, scientifique de l'ULB, fait partie des cinq chercheurs nommés par l'Agence spatiale européenne pour participer à cette mission vers Mars de 2,7 milliards de dollars. Son travail consistera en le contrôle du robot, la documentation des observations et la gestion des données. Elle fait également partie du comité scientifique.

Par ailleurs, pour compléter l'aspect belge, c'est le onzième lancement vers Mars avec un Atlas dont le Belge Karel Bossart est le "père".

Une fusée Atlas V de United Launch Alliance a décollé comme prévu à 7h50 (13h50, heure belge) de Cap Canaveral en Floride, dans un ciel dégagé, pour un voyage de près de 7 mois et 480 millions de kilomètres. Le premier étage de la fusée s'est détaché quelques minutes plus tard. La Nasa se prépare désormais à une deuxième poussée, depuis l'orbite terrestre, qui propulsera Perseverance sur sa trajectoire en direction de mars. S'il arrive intact, le 18 février 2021, Perseverance sera seulement le cinquième rover à réussir le voyage depuis 1997. Tous jusqu'ici sont Américains, mais la Chine a lancé la semaine dernière son premier rover martien, qui devrait arriver en mai 2021. Mars pourrait donc avoir l'an prochain trois rovers en activité, avec l'Américain Curiosity, qui a parcouru 23 km sur la planète rouge depuis 2012. La mission principale de Perseverance sera de chercher des traces de vie passée sur Mars. Les scientifiques pensent avoir de bonnes preuves qu'il y a plus de trois milliards d'années, la planète était plus chaude et couverte de rivières et de lacs, des ingrédients susceptibles de faire naître des microbes. Vinciane Debaillie, scientifique de l'ULB, fait partie des cinq chercheurs nommés par l'Agence spatiale européenne pour participer à cette mission vers Mars de 2,7 milliards de dollars. Son travail consistera en le contrôle du robot, la documentation des observations et la gestion des données. Elle fait également partie du comité scientifique. Par ailleurs, pour compléter l'aspect belge, c'est le onzième lancement vers Mars avec un Atlas dont le Belge Karel Bossart est le "père".