"En Belgique seulement, on parle d'au moins 500.000 patients", explique Guy Joos, professeur de pneumologie à l'université de Gand et président de la Société belge de Pneumologie. "Le nombre de personnes potentiellement atteintes en Belgique est estimé à 680.000. La maladie a été diagnostiquée pour seulement la moitié d'entre elles".

La sensibilisation préventive et le dépistage précoce de la maladie sont d'importance vitale. "Le problème est que, durant au moins la moitié de l'évolution de la maladie, le patient n'a pas conscience de l'affection. Les symptômes de la maladie sont notamment une toux fréquente, une toux grasse et une sensation d'essoufflement. Lorsque le patient prend conscience de ces symptômes, la maladie se trouve déjà dans une phase avancée et irréversible".

La BPCO, qui concerne dans 9 cas sur 10 des fumeurs et anciens fumeurs, est une maladie qui se caractérise par un rétrécissement des voies respiratoires. La maladie n'est pas curable, mais peut être traitée afin d'améliorer la qualité de vie du patient.

Le Vif.be, avec Belga

"En Belgique seulement, on parle d'au moins 500.000 patients", explique Guy Joos, professeur de pneumologie à l'université de Gand et président de la Société belge de Pneumologie. "Le nombre de personnes potentiellement atteintes en Belgique est estimé à 680.000. La maladie a été diagnostiquée pour seulement la moitié d'entre elles". La sensibilisation préventive et le dépistage précoce de la maladie sont d'importance vitale. "Le problème est que, durant au moins la moitié de l'évolution de la maladie, le patient n'a pas conscience de l'affection. Les symptômes de la maladie sont notamment une toux fréquente, une toux grasse et une sensation d'essoufflement. Lorsque le patient prend conscience de ces symptômes, la maladie se trouve déjà dans une phase avancée et irréversible". La BPCO, qui concerne dans 9 cas sur 10 des fumeurs et anciens fumeurs, est une maladie qui se caractérise par un rétrécissement des voies respiratoires. La maladie n'est pas curable, mais peut être traitée afin d'améliorer la qualité de vie du patient. Le Vif.be, avec Belga