En images: la Super Lune de sang à travers le monde

En images: la Super Lune de sang à travers le monde
Bruxelles. © REUTERS

La Lune s'est totalement éclipsée dans la nuit de dimanche à lundi. A 4h11, le satellite terrestre, parfaitement aligné avec le Soleil et la Terre, a disparu, privé des rayons solaires. Il est réapparu à 05h23 teinté de rouge, selon une vidéo diffusée en direct par la NASA.

L'éclipse était totale, car toute la Lune a été engloutie par l'ombre de la Terre, avait expliqué jeudi Pascal Descamps, astronome à l'observatoire de Paris. Le cône d'ombre de la Terre faisant environ trois fois la taille apparente de notre satellite.

La Lune est ensuite réapparue teintée de rouge, d'où son nom de "Lune de sang". Ce rouge, elle le doit à un phénomène lumineux. Les rayons du soleil qui traversent l'atmosphère sont réfléchis à l'exception des rayons rouges. Ces derniers vont subir un autre phénomène: l'atmosphère va les dévier et ils vont venir éclairer la surface lunaire, selon Pascal Descamps.

"C'est intéressant, car la couleur de la lune dépend de l'état de l'atmosphère terrestre. Si elle est chargée en particules, par exemple à cause d'une pollution importante, les rayons rouges sont, eux aussi, diffusés et n'atteignent pas la lune", avait précisé l'astronome.

Il faudra attendre le 21 janvier 2019 pour qu'une éclipse lunaire totale soit à nouveau observable dans son entièreté depuis la Belgique, a indiqué la Fédération francophone d'astronomes amateurs de Belgique (FFAAB). (Belga)

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Palm Springs, Californie, Etats-Unis.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Nice, France.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Caracas, Venezuela.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Strasbourg, France.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Caracas, Venezuela.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Parlement, Bern, Suisse.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Kaboul, Afghanistan.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Cali, Colombie.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Solana Beach, Californie, Etats-Unis.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Rio, Brésil.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Paris, France.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Tour Eiffel, Paris, France.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Asuncion, Paraguay.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Sud-ouest du Caire, Egypte.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Nice, France.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Empire State Building, New York, Etats-Unis.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Nice, France.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

New York, Etats-Unis.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Bruxelles.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Monterrey, Mexique.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Basilique Notre-Dame de la Garde à Marseille, France.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Observatoire de Griffith Park à Los Angeles, Californie.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Londres, Royaume-Uni.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Liverpool, Royaume-Uni.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Wilmette, Illinois, Etats-Unis.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Evanston, Illinois, Etats-Unis.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Cali, Colombie.

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Riverside, Connecticut, Etats-Unis.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Bogota, Colombie

La Super Lune de sang à travers le monde © REUTERS

Bogota, Colombie.

La Super Lune de sang à travers le monde © AFP

Argentine, les différents stades.