Ces dirigeables à l'hélium (un gaz non inflammable), imaginés par la start-up française Flying Whales, constituent non seulement une solution originale de transport cargo à très faible empreinte environnementale mais ont aussi pour objectif de se rendre dans des zones isolées afin de désenclaver des populations inaccessibles par voie terrestre. Comme les Inuits dans le Grand Nord ou des populations victimes ...

Ces dirigeables à l'hélium (un gaz non inflammable), imaginés par la start-up française Flying Whales, constituent non seulement une solution originale de transport cargo à très faible empreinte environnementale mais ont aussi pour objectif de se rendre dans des zones isolées afin de désenclaver des populations inaccessibles par voie terrestre. Comme les Inuits dans le Grand Nord ou des populations victimes de conflits ou de catastrophes naturelles. Ces cargos volants pourront leur amener des marchandises et des vivres là où il n'existe pas (ou plus) de route, d'héliport ou d'aéroport. En ce sens, ils constituent un des outils des dix-sept Objectifs du développement durable (ODD), lancés par l'ONU en 2020 afin de soulager la planète et l'humanité. Le projet est cofinancé par les gouvernements français et québécois, ainsi que par l'entreprise d'Etat chinoise Avic. Le nom du dirigeable? LCA60T. Il constituera le premier aéronef à propulsion hybride, associant quatre turbines de 1 MW pour la production d'énergie à des moteurs électriques permettant de faire tourner les hélices. Tel qu'il est imaginé aujourd'hui, ce dirigeable émet vingt fois moins de particules qu'un hélicoptère par tonne transportée. A terme, Flying Whales compte utiliser une pile à hydrogène afin de créer un moyen de transport 100% décarboné. La conception du LCA60T est en cours et il devrait être opérationnel en 2024. Il aura des mensurations titanesques: 154 mètres de long, 42 mètres de haut et 60 mètres de large, dépassant ainsi le mythique zeppelin LZ 129 Hindenburg (gonflé à l'hydrogène et détruit dans un incendie, en 1937). La "baleine volante" dépassera même largement en taille l'avion-cargo Antonov An-225 Mriya, qui est aujourd'hui le plus long et le plus lourd avion du monde, avec ses 84 mètres de long et ses 18 mètres de haut. Flying Whales et son projet de dirigeable géant seront présents sur le pavillon de la France lors de l' Exposition universelle de Dubaï, le 1er octobre prochain.