Gerrit van den Bergh, de l'Université de Wollongong (Australie), et son équipe font état de nouvelles fouilles sur l'île indonésienne de Sulawesi, menées entre 2007 et 2012. Elles ont permis la découverte de quatre nouveaux sites contenant des outils de pierre qui dateraient de 118.000 à 194.000 ans, selon l'étude publiée dans la revue Nature.

Identité mystère

Les humains modernes, l'Homo Sapiens, ont atteint l'île de Sulawesi, tardivement, il y a 40.000 ans. "Ce fait a été démontré tout récemment, en 2014, par la découverte d'art rupestre qui semble dater de 40.000 ans", explique à l'AFP Gert van den Bergh.

Et seul l'homme de Flores découvert en 2003 sur l'île indonésienne éponyme, proche de l'île de Sulawesi, semblait jusqu'à maintenant avoir atteint la région avant l'Homo Sapiens. L'île de Sulawesi est un milieu naturel très isolé, perdue dans l'océan pacifique. "Nos résultats semblent indiquer que Flores n'a pas été la seule île qui était autrefois habitée par les humains archaïques, avant l'arrivée de l'Homo Sapiens", indique le chercheur.

Mais aucun fossile humain datant de cette époque n'a été retrouvé sur l'île de Sulawesi. Et les outils sont trop vieux pour avoir été fabriqués par l'Homo Sapiens. L'identité des outilleurs reste donc encore un mystère.

L'oeuvre de Dénisoviens ?

Les premières personnes à atteindre l'Australie et leurs descendants ont une petite proportion de leur ADN héritée d'un groupe énigmatique d'humains appelé l'Homme de Denisova. Une espèce primitive qui aurait disparu il y a au moins 30.000 ans. "Nous ne savons pas à quoi ressemblait l'hominidé de Denisova car leurs restes fossiles sont très fragmentaires", note Gert van den Bergh. Mais l'ADN d'un fragment d'os découvert en Sibérie a révélé que les premiers Australiens ont hérité d'une partie de leur matériel génétique.

Nous savons aussi que l'échange génétique entre les ancêtres des Australiens modernes et les Dénisoviens a probablement eu lieu quelque part en Asie du Sud-Est. "Il se pourrait bien que les Dénisoviens soient les fabricants des outils de pierre récemment découverts sur l'île de Sulawesi", suggère le chercheur.

(avec AFP)

Gerrit van den Bergh, de l'Université de Wollongong (Australie), et son équipe font état de nouvelles fouilles sur l'île indonésienne de Sulawesi, menées entre 2007 et 2012. Elles ont permis la découverte de quatre nouveaux sites contenant des outils de pierre qui dateraient de 118.000 à 194.000 ans, selon l'étude publiée dans la revue Nature. Identité mystèreLes humains modernes, l'Homo Sapiens, ont atteint l'île de Sulawesi, tardivement, il y a 40.000 ans. "Ce fait a été démontré tout récemment, en 2014, par la découverte d'art rupestre qui semble dater de 40.000 ans", explique à l'AFP Gert van den Bergh. Et seul l'homme de Flores découvert en 2003 sur l'île indonésienne éponyme, proche de l'île de Sulawesi, semblait jusqu'à maintenant avoir atteint la région avant l'Homo Sapiens. L'île de Sulawesi est un milieu naturel très isolé, perdue dans l'océan pacifique. "Nos résultats semblent indiquer que Flores n'a pas été la seule île qui était autrefois habitée par les humains archaïques, avant l'arrivée de l'Homo Sapiens", indique le chercheur. Mais aucun fossile humain datant de cette époque n'a été retrouvé sur l'île de Sulawesi. Et les outils sont trop vieux pour avoir été fabriqués par l'Homo Sapiens. L'identité des outilleurs reste donc encore un mystère. L'oeuvre de Dénisoviens ? Les premières personnes à atteindre l'Australie et leurs descendants ont une petite proportion de leur ADN héritée d'un groupe énigmatique d'humains appelé l'Homme de Denisova. Une espèce primitive qui aurait disparu il y a au moins 30.000 ans. "Nous ne savons pas à quoi ressemblait l'hominidé de Denisova car leurs restes fossiles sont très fragmentaires", note Gert van den Bergh. Mais l'ADN d'un fragment d'os découvert en Sibérie a révélé que les premiers Australiens ont hérité d'une partie de leur matériel génétique. Nous savons aussi que l'échange génétique entre les ancêtres des Australiens modernes et les Dénisoviens a probablement eu lieu quelque part en Asie du Sud-Est. "Il se pourrait bien que les Dénisoviens soient les fabricants des outils de pierre récemment découverts sur l'île de Sulawesi", suggère le chercheur.(avec AFP)