Pour l'instant, quatre autres personnes sont également hospitalisées à Genk : deux adultes, qui se trouvent aux soins intensifs et sont traités par hémodialyse, une méthode d'épuration du sang, ainsi que deux enfants. "L'état de ces quatre patients évolue favorablement", selon Jurgen Ritzen.

La ministre de l'Agriculture, Sabine Laruelle (MR), s'est voulue rassurante à propos des cas d'infection à la bactérie Escherichia coli (EHEC) détectés dans le Limbourg. Elle a tenu à rappeler qu'il s'agit d'une bactérie courante (E.coli 0157) et non de celle qui a causé des morts en Allemagne l'année dernière.

L'Agence fédérale de la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) a fait son travail. Elle a fait une enquête et a découvert l'animal à l'origine de la bactérie. Toute la viande et les produits dérivés provenant de cet animal ont été retirés. Ni viande, ni produit dérivé ont été exportés, a encore insisté la ministre. Elle a encore ajouté que l'AFSCA continuait ses investigations.

Au total, la bactérie a fait une vingtaine de victimes. Une viande contaminée provenant d'un abattoir de Genk se trouve à l'origine de l'infection.

Le Vif.be, avec Belga

Pour l'instant, quatre autres personnes sont également hospitalisées à Genk : deux adultes, qui se trouvent aux soins intensifs et sont traités par hémodialyse, une méthode d'épuration du sang, ainsi que deux enfants. "L'état de ces quatre patients évolue favorablement", selon Jurgen Ritzen. La ministre de l'Agriculture, Sabine Laruelle (MR), s'est voulue rassurante à propos des cas d'infection à la bactérie Escherichia coli (EHEC) détectés dans le Limbourg. Elle a tenu à rappeler qu'il s'agit d'une bactérie courante (E.coli 0157) et non de celle qui a causé des morts en Allemagne l'année dernière. L'Agence fédérale de la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) a fait son travail. Elle a fait une enquête et a découvert l'animal à l'origine de la bactérie. Toute la viande et les produits dérivés provenant de cet animal ont été retirés. Ni viande, ni produit dérivé ont été exportés, a encore insisté la ministre. Elle a encore ajouté que l'AFSCA continuait ses investigations. Au total, la bactérie a fait une vingtaine de victimes. Une viande contaminée provenant d'un abattoir de Genk se trouve à l'origine de l'infection. Le Vif.be, avec Belga