Olivier Maingain s'est dit consterné quant à la décision du président du Parlement flamand, Jan Peumans (N-VA)/. "Toute oeuvre culturelle, quel qu'en soit son auteur, et quelle que soit son appartenance culturelle, doit être respectée dans son intégralité. Le Centre belge de la bande dessinée doit poser en conséquence un geste fort en mettant fin sur le champ à sa collaboration avec le Parlement flamand et en retirant toutes les oeuvres qui y sont présentées. Le Centre belge de la bande dessinée trouvera sans peine un partenaire culturel en Flandre capable de refuser la censure du nationalisme flamand qui va jusqu'à interdire la présence de quelques mots en français sur une oeuvre d'art", a commenté le président des FDF, dans un communiqué. "A suivre le barbouilleur Jan Peumans, la peinture de René Magritte intitulée 'Ceci n'est pas une pipe' ne devrait plus être exposée en Flandre", a ajouté Olivier Maingain, estimant que M. Peumans était indigne des fonctions qu'il exerce. (Belga)

Olivier Maingain s'est dit consterné quant à la décision du président du Parlement flamand, Jan Peumans (N-VA)/. "Toute oeuvre culturelle, quel qu'en soit son auteur, et quelle que soit son appartenance culturelle, doit être respectée dans son intégralité. Le Centre belge de la bande dessinée doit poser en conséquence un geste fort en mettant fin sur le champ à sa collaboration avec le Parlement flamand et en retirant toutes les oeuvres qui y sont présentées. Le Centre belge de la bande dessinée trouvera sans peine un partenaire culturel en Flandre capable de refuser la censure du nationalisme flamand qui va jusqu'à interdire la présence de quelques mots en français sur une oeuvre d'art", a commenté le président des FDF, dans un communiqué. "A suivre le barbouilleur Jan Peumans, la peinture de René Magritte intitulée 'Ceci n'est pas une pipe' ne devrait plus être exposée en Flandre", a ajouté Olivier Maingain, estimant que M. Peumans était indigne des fonctions qu'il exerce. (Belga)