Le gestionnaire du réseau ferroviaire attend les autorisations des services de sécurité et des pompiers avant d'intervenir, a-t-il précisé mardi après-midi. "Selon les dernières informations, cela ne pourrait avoir lieu que vendredi, mais ce n'est pas encore certain. Nous pourrons alors établir un rapport sur les dégâts causés à l'infrastructure et sur une éventuelle pollution du sol", a ajouté Infrabel. "S'il ressort des analyses que le sol est effectivement pollué, nous ferons alors face à un travail de longue haleine", prévient le gestionnaire du réseau. Le sol devra en effet être assaini. Le service de navettes de bus entre la gare de Gand-Saint-Pierre et celle d'Alost est maintenu. (Belga)

Le gestionnaire du réseau ferroviaire attend les autorisations des services de sécurité et des pompiers avant d'intervenir, a-t-il précisé mardi après-midi. "Selon les dernières informations, cela ne pourrait avoir lieu que vendredi, mais ce n'est pas encore certain. Nous pourrons alors établir un rapport sur les dégâts causés à l'infrastructure et sur une éventuelle pollution du sol", a ajouté Infrabel. "S'il ressort des analyses que le sol est effectivement pollué, nous ferons alors face à un travail de longue haleine", prévient le gestionnaire du réseau. Le sol devra en effet être assaini. Le service de navettes de bus entre la gare de Gand-Saint-Pierre et celle d'Alost est maintenu. (Belga)