Le mercredi 12 mai, les ministres de la Santé du fédéral et des entités fédérées ont décidé de ramener le délai pour l'administration de la seconde dose du vaccin AstraZeneca de 12 à 8 semaines. O...

Le mercredi 12 mai, les ministres de la Santé du fédéral et des entités fédérées ont décidé de ramener le délai pour l'administration de la seconde dose du vaccin AstraZeneca de 12 à 8 semaines. Objectif: accélérer la phase finale de la campagne de vaccination.Si, en février dernier, il avait été décidé d'attendre ces douze semaines pour la deuxième injection d'AstraZeneca, c'était pour qu'un maximum de personnes reçoivent une première dose malgré le nombre de vaccins à l'épqoue très limité. Aujourd'hui, comme le nombre de vaccins disponibles a considérablement augmenté, on peut diminuer l'espacement entre les deux doses d' AstraZeneca. Ce raccourcissement du délai n'a pas d'impact sur la protection contre les cas graves de Covid-19. Les personnes ayant déjà reçu leur première injection au centre de vaccination conservent toutefois leur deuxième rendez-vous déjà programmé. Il en va de même pour celles dont le rendez-vous pour la première injection a déjà été fixé.