Il s'agit de la première approbation dans le monde pour le bimekizumab, qui sera commercialisé sous le nom "Bimzelx", un anticorps monoclonal qui neutralise sélectivement deux cytokines clés conduisant à des processus inflammatoires. Le traitement fait également l'objet d'un examen par la Food & Drug Administration (FDA) en vue d'une éventuelle commercialisation aux Etats-Unis ainsi que par les autorités de santé en Australie, au Canada, en Grande-Bretagne et au Japon.

Le Bimzelx pourrait devenir le prochain "blockbuster" d'UCB, c'est-à-dire un médicament dont les ventes dépassent le milliard de dollars.

Il s'agit de la première approbation dans le monde pour le bimekizumab, qui sera commercialisé sous le nom "Bimzelx", un anticorps monoclonal qui neutralise sélectivement deux cytokines clés conduisant à des processus inflammatoires. Le traitement fait également l'objet d'un examen par la Food & Drug Administration (FDA) en vue d'une éventuelle commercialisation aux Etats-Unis ainsi que par les autorités de santé en Australie, au Canada, en Grande-Bretagne et au Japon.Le Bimzelx pourrait devenir le prochain "blockbuster" d'UCB, c'est-à-dire un médicament dont les ventes dépassent le milliard de dollars.