Ce spécialiste du cancer est en train de développer une nouvelle méthode, en collaboration avec des scientifiques du VU Medisch Centrum (hôpital de l'Université libre d'Amsterdam) et de l'Université de Twente. Ensemble, ils élaborent un test d'urine qui devra permettre de montrer, en quelques minutes, s'il y a un début de cancer chez la personne dépistée.

Une fois que cette méthode sera effective, tout cancer éventuel pourra être rapidement détecté, ce qui en diminuera sa propagation. Les patients seront en effet pris en charge plus rapidement qu'ils ne le sont actuellement.

Cette technique aura par ailleurs également l'avantage d'être moins coûteuse à long terme.

Ce spécialiste du cancer est en train de développer une nouvelle méthode, en collaboration avec des scientifiques du VU Medisch Centrum (hôpital de l'Université libre d'Amsterdam) et de l'Université de Twente. Ensemble, ils élaborent un test d'urine qui devra permettre de montrer, en quelques minutes, s'il y a un début de cancer chez la personne dépistée. Une fois que cette méthode sera effective, tout cancer éventuel pourra être rapidement détecté, ce qui en diminuera sa propagation. Les patients seront en effet pris en charge plus rapidement qu'ils ne le sont actuellement. Cette technique aura par ailleurs également l'avantage d'être moins coûteuse à long terme.