Contrairement à ce qu'on pourrait penser, un cerveau (trop) actif n'est pas toujours une bonne chose pour notre santé. C'est en tous cas ce que révèle une nouvelle étude réalisée par la Harvard Medical School. Si le lien entre activité cérébrale et longévité n'est pas vraiment surprenant - le mécanisme qui contrôle l'excitation cérébrale est en effet lié à celui qui contrôle le métabolisme - il est étonnant de constater que moins d'activité cérébrale favorise la longévité. "C'est totalement contre-intuitif", a réagi le Dr Bruce Yankner, coauteur de l'étude.
...