Comme le banc solaire, le soleil diffuse des rayons ultraviolets (invisibles) qui vont faire virer le pigment des cellules cutanées au brun en cas d'exposition modérée. Si l'exposition se prolonge, ils peuvent aussi provoquer de véritables brûlures - les fameux coups de soleil, favoriser aussi le vieillissement de la peau, l'apparition de rides et même causer des cancers comme le mélanome.
...

Comme le banc solaire, le soleil diffuse des rayons ultraviolets (invisibles) qui vont faire virer le pigment des cellules cutanées au brun en cas d'exposition modérée. Si l'exposition se prolonge, ils peuvent aussi provoquer de véritables brûlures - les fameux coups de soleil, favoriser aussi le vieillissement de la peau, l'apparition de rides et même causer des cancers comme le mélanome. Le laps de temps nécessaire pour bronzer ou attraper un coup de soleil dépend du type de peau, de l'intensité de l'exposition aux rayons et de sa durée. Attention : un bronzage ou une coloration artificielle ne protègent absolument pas contre les brûlures : faire du banc solaire ou prendre des comprimés de carotène ne préparent pas la peau au soleil des vacances ! La crème solaire reste donc indispensable et, contrairement à ce que l'on pense, elle n'empêche absolument pas de prendre des couleurs. L'indice UV est défini par la position du soleil dans le ciel et par les conditions climatiques, car même par temps gris, les UV passent jusqu'à nous. Pour connaître le risque à un moment spécifique, fiez-vous à l'indice UV du bulletin météo. Il s'agit d'une échelle internationale allant de 1 à 10 (parfois jusqu'à 11 ou plus) ; une protection est nécessaire à partir d'un indice 3. Le rayonnement est maximal entre 11 et 15 heures. Le risque est aussi plus important en été qu'au printemps ou en automne, et l'intensité des rayons augmente avec l'altitude. En outre, l'eau ne protège pas des ultraviolets : inutile de passer les heures chaudes dans la piscine pour échapper aux coups de soleil... d'autant que la fraîcheur de l'eau empêche de ressentir la brûlure ! Enfin, le risque existe même à l'ombre ou sous un parasol, car les UV peuvent être réfléchis par d'autres surfaces (terrasses, sable, mer...). Évitez autant que possible le soleil de la mi-journée et enduisez-vous d'une crème solaire à haut indice de protection (facteur 30 minimum) au moins un quart d'heure avant de vous exposer. Les nourrissons et jeunes enfants, s'ils doivent aller au soleil, doivent bénéficier d'un écran solaire avec un indice de protection le plus élevé possible. Portez des vêtements amples et un chapeau ou casquette. Enfin, attendez toujours une heure après application de la crème solaire avant d'utiliser éventuellement un spray anti-insectes. Si votre peau rougit, abritez-vous du soleil et rafraîchissez la peau à l'aide d'un linge humide ou en vous douchant à l'eau tiède (pas glacée). Séchez la zone brûlée en tamponnant et enduisez-la d'une crème hydratante, régulièrement si nécessaire. Portez des vêtements clairs et légers et buvez régulièrement de petites quantités d'eau fraîche. M.C