À en croire une étude d'iVOX réalisée à la demande de l'entreprise alimentaire Alpro, 45% des Belges adoptent de bonnes résolutions pour 2019. Ces bonnes résolutions concernent principalement un mode de vie plus sain. En tête de liste figurent les classiques tels que perdre du poids (43 %), manger plus sainement (39 %) et faire plus de sport (38 %). Cependant, toutes ces bonnes intentions ne servent à rien : seuls 10 % réussissent à atteindre les objectifs fixés.

Étape par étape

L'étude réalisée fin novembre auprès d'un millier de Belges a également permis de vérifier où les choses ont mal tourné. Les principaux coupables sont le manque de motivation (50%), d'organisation (30%) et de temps (25%).

"Les personnes qui réussissent à tenir leurs bonnes résolutions soulignent l'impact de petites étapes et de résolutions réalistes et moins exigeantes", selon le rapport. "De petits changements se révèlent cinq fois plus fructueux qu'un bouleversement radical."

À en croire une étude d'iVOX réalisée à la demande de l'entreprise alimentaire Alpro, 45% des Belges adoptent de bonnes résolutions pour 2019. Ces bonnes résolutions concernent principalement un mode de vie plus sain. En tête de liste figurent les classiques tels que perdre du poids (43 %), manger plus sainement (39 %) et faire plus de sport (38 %). Cependant, toutes ces bonnes intentions ne servent à rien : seuls 10 % réussissent à atteindre les objectifs fixés.Étape par étape L'étude réalisée fin novembre auprès d'un millier de Belges a également permis de vérifier où les choses ont mal tourné. Les principaux coupables sont le manque de motivation (50%), d'organisation (30%) et de temps (25%)."Les personnes qui réussissent à tenir leurs bonnes résolutions soulignent l'impact de petites étapes et de résolutions réalistes et moins exigeantes", selon le rapport. "De petits changements se révèlent cinq fois plus fructueux qu'un bouleversement radical."