Le virus ne survit pas dans l'eau de mer. Ce n'est qu'avec une pluie abondante que les eaux usées non traitées pourraient se retrouver dans la mer et qu'une contamination serait possible.

Le virus étant sensible à la chaleur et à la déshydratation, il ne peut survivre dans le sable sec.

Le risque de contamination par les déchets sur la plage est en revanche plus élevé, surtout si ces déchets sont récents. Le VLIZ recommande une stratégie adaptée pour la gestion des déchets sur les plages cet été et appelle à ne laisser aucun déchet sur la plage.

Le virus ne survit pas dans l'eau de mer. Ce n'est qu'avec une pluie abondante que les eaux usées non traitées pourraient se retrouver dans la mer et qu'une contamination serait possible. Le virus étant sensible à la chaleur et à la déshydratation, il ne peut survivre dans le sable sec. Le risque de contamination par les déchets sur la plage est en revanche plus élevé, surtout si ces déchets sont récents. Le VLIZ recommande une stratégie adaptée pour la gestion des déchets sur les plages cet été et appelle à ne laisser aucun déchet sur la plage.