Les chercheurs de l'Université d'Utrecht aux Pays-Bas ont testé 310 animaux domestiques issus de 196 ménages où l'on avait constaté une infection humaine au Covid. "Six chats et sept chiens ont été testés positifs, et 54 animaux de compagnie présentaient des anticorps contre le virus, indiquant une infection antérieure par le virus. Nous avons constaté qu'environ 20 % des animaux étaient infectés ; dans une étude canadienne sur les chats, ce pourcentage atteignait les 67 %", explique Els Broens, microbiologiste vétérinaire au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.

Heureusement pour eux, les chiens et les chats atteints de Covid ne développent pas de forme grave de la maladie. Cependant, même si les chercheurs constatent que le virus passe de l'humain à l'animal et non le contraire, ils s'inquiètent du risque que les animaux domestiques servent potentiellement de réservoir au virus et le transmettent à la population humaine. Aussi les scientifiques conseillent-ils aux personnes infectées de se tenir éloignées de leurs animaux domestiques, de la même manière qu'ils se tiennent écartés des autres membres de la maisonnée.

Selon les chercheurs, il est presque impossible si son animal est porteur de coronavirus. "Les chiens et les chats ne sont pas très malades. Au cours de notre étude, les gens rapportaient parfois qu'un animal avait éternué. Chez les chiens, nous avons entendu des histoires de diarrhée et de vomissements. Mais nous avons également constaté cela chez des animaux dont le test était négatif, il ne s'agit donc pas directement de symptômes. Et nous avons également rencontré des animaux sans symptômes issus de familles dont le test était positif", déclare Broens au Algemeen Dagblad.

552 foyers de contaminations animales

Selon le quotidien français Le Monde, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique qu'au moins dix espèces animales, à savoir le chat, le chien, le puma, le tigre, le lion, la loutre, le gorille, la panthère des neiges, le furet de compagnie et le vison d'élevage, sont susceptibles d'être infectés par le Covid. Il y aurait aujourd'hui 552 foyers confirmés de contamination animale. Dans les fermes d'élevage de visons, ce serait l'homme qui aurait contaminé l'animal avant que l'animal ne contamine à son tour l'homme.

Tous les animaux ne développent pas une forme bénigne de la maladie. En Inde, deux lions sont morts dans le parc zoologique Arignar Anna à Chennai, dans l'État méridional du Tamil Nadu. Des tests de dépistage ont révélé que les lions étaient porteurs du virus, rapporte le journal The New Indian Express de Chennai. Atteints du variant delta, les félins ne mangeaient plus, avaient le nez qui coule et toussaient.

Face à ces contaminations animales, le zoo d'Oakland, situé en Californie, a entamé une opération de vaccination de ses ours, pumas, furets et tigres. Les animaux se sont vu administrer un vaccin spécifiquement dédié aux animaux, et soumis à un contrôle sanitaire.

Les chercheurs de l'Université d'Utrecht aux Pays-Bas ont testé 310 animaux domestiques issus de 196 ménages où l'on avait constaté une infection humaine au Covid. "Six chats et sept chiens ont été testés positifs, et 54 animaux de compagnie présentaient des anticorps contre le virus, indiquant une infection antérieure par le virus. Nous avons constaté qu'environ 20 % des animaux étaient infectés ; dans une étude canadienne sur les chats, ce pourcentage atteignait les 67 %", explique Els Broens, microbiologiste vétérinaire au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.Heureusement pour eux, les chiens et les chats atteints de Covid ne développent pas de forme grave de la maladie. Cependant, même si les chercheurs constatent que le virus passe de l'humain à l'animal et non le contraire, ils s'inquiètent du risque que les animaux domestiques servent potentiellement de réservoir au virus et le transmettent à la population humaine. Aussi les scientifiques conseillent-ils aux personnes infectées de se tenir éloignées de leurs animaux domestiques, de la même manière qu'ils se tiennent écartés des autres membres de la maisonnée.Selon les chercheurs, il est presque impossible si son animal est porteur de coronavirus. "Les chiens et les chats ne sont pas très malades. Au cours de notre étude, les gens rapportaient parfois qu'un animal avait éternué. Chez les chiens, nous avons entendu des histoires de diarrhée et de vomissements. Mais nous avons également constaté cela chez des animaux dont le test était négatif, il ne s'agit donc pas directement de symptômes. Et nous avons également rencontré des animaux sans symptômes issus de familles dont le test était positif", déclare Broens au Algemeen Dagblad.552 foyers de contaminations animales Selon le quotidien français Le Monde, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) indique qu'au moins dix espèces animales, à savoir le chat, le chien, le puma, le tigre, le lion, la loutre, le gorille, la panthère des neiges, le furet de compagnie et le vison d'élevage, sont susceptibles d'être infectés par le Covid. Il y aurait aujourd'hui 552 foyers confirmés de contamination animale. Dans les fermes d'élevage de visons, ce serait l'homme qui aurait contaminé l'animal avant que l'animal ne contamine à son tour l'homme. Tous les animaux ne développent pas une forme bénigne de la maladie. En Inde, deux lions sont morts dans le parc zoologique Arignar Anna à Chennai, dans l'État méridional du Tamil Nadu. Des tests de dépistage ont révélé que les lions étaient porteurs du virus, rapporte le journal The New Indian Express de Chennai. Atteints du variant delta, les félins ne mangeaient plus, avaient le nez qui coule et toussaient.Face à ces contaminations animales, le zoo d'Oakland, situé en Californie, a entamé une opération de vaccination de ses ours, pumas, furets et tigres. Les animaux se sont vu administrer un vaccin spécifiquement dédié aux animaux, et soumis à un contrôle sanitaire.