Faire du vélo est bon pour la santé si on est bien assis. Mais la plupart de cyclistes sont assis trop bas et trop voûtés sur leurs vélos. Une mauvaise posture peut entraîner des douleurs dans tout le dos, en particulier dans le cou et la colonne lombaire, un engourdissement des mains et des poignets, des douleurs aux genoux, des tendinites et des bursites... Mal s'asseoir sur le vélo pendant plusieurs mois ou années peut causer tout cela. Il est conseillé aux cyclistes fréquents mais également aux cyclistes "de loisir" de vérifier leur position assise et leur vélo.

Quel vélo est le bon ?

Si vous ajustez votre vélo ou investissez dans un nouveau vélo, cela dépend si vous êtes un cycliste fréquent ou juste un cycliste occasionnel. Toute personne qui pédale 20 minutes par jour trois à cinq fois par semaine ou qui fait plusieurs kilomètres pour se rendre au travail et en revenir devrait examiner son véhicule de plus près et vérifier la position assise.

Fondamentalement, il y a trois façons différentes de s'asseoir sur le vélo : Sportif comme sur un vélo de trekking ou d'autres vélos de sport, droit comme sur un vélo hollandais - ou cambré comme sur un vélo de ville. D'un point de vue médical, seule la position verticale ou la variante sportive est recommandée. Mais beaucoup de cyclistes "de loisir" et de navetteurs font du vélo de ville.

Pour les cyclistes occasionnels qui font leurs courses une fois par semaine ou une fois par mois, ce type de vélo est encore acceptable. Parce que sur de courtes distances, la posture tordue ne fait pas de tort. Mais le vélo hollandais est meilleur. Bien que la transmission de puissance et l'aérodynamique ne soient pas très efficaces, elles ne sont pas nocives pour la santé. Cependant, les cyclistes réguliers ne devraient pas choisir l'un de deux : Pour eux une posture plus sportive comme sur un vélo de trekking est recommandée.

Deux facteurs déterminants la position assise

La hauteur d'assise et la longueur du cadre sont deux facteurs déterminants pour une bonne posture. Le bras et le tronc forment un angle de 90 degrés. Pour les vélos de course et autres vélos de sport, l'inclinaison est encore plus forte. La posture est incorrecte si le bassin s'incline vers l'arrière et que le dos devient rond.

La plupart des cyclistes s'assoient beaucoup trop bas parce qu'ils se sentent plus en sécurité lorsqu'ils peuvent se tenir debout avec les deux pieds sur le sol. Mais ce n'est pas une bonne chose. La hauteur de la selle est bonne lorsque le talon repose sur la pédale inférieure pour le réglage et que le genou est ensuite tendu. Ensuite, selon le cadre, il suffit de toucher le sol avec la pointe des orteils.

En roulant dans la bonne position, le genou est légèrement fléchi. De plus, la distance par rapport au guidon doit être correcte, car de nombreux cyclistes sont assis trop court ou trop long. La longueur du cadre ou de la potence n'est alors pas correcte.

1. La hauteur et la longueur du cadre

La longueur de la jambe est déterminante pour la hauteur du cadre. Mais aussi la longueur du cadre du vélo doit aussi être correcte. Pourtant, elle est encore très peu prise en compte lors de l'achat. Les bons fabricants proposent des modèles avec différentes longueurs de tubes supérieurs. Les bras ne doivent pas être tendus pour atteindre le guidon, mais doivent être légèrement fléchis.

2. La selle

Près de 50% du poids du corps repose sur la selle. Les hommes ont besoin d'une forme triangulaire, les femmes d'une forme en T. La selle ne doit pas être trop molle, sinon on s'enfonce et une pression sur les parties génitales se développe. Dans le pire des cas, les nerfs peuvent être serrés. La selle doit être horizontale.

3. Le guidon

Les mains peuvent supporter peu de charge et sont très sensibles Si la saisie du guidon n'est pas optimale, on risque l'engourdissement. C'est pourquoi il est préférable d'essayer les différents types de guidons chez le commerçant.

4. Les pédales

Les pédales doivent être antidérapantes. Pour transmettre la force de façon idéale, le pied doit reposer correctement. La règle de base est la suivante : l'axe de la pédale est égal à l'axe du pied. Le point correct à atteindre est donc l'éminence du gros orteil.

Greta Pralle

Source: Welt