Pour les distances courtes, je ne prends plus que le vélo. Je lis au moins un roman par mois. Cette année, je cours 500 kilomètres. Check. Check. Check. La nouvelle année a commencé il y a deux semaines et demie et mes bonnes résolutions sont toujours intactes. C'est-à-dire : j'ai fait beaucoup de vélo, j'ai lu la moitié d'un roman et j'ai couru 10 kilomètres. Mais il me semble très peu probable que je puisse dire la même chose le 31 décembre. C'est lié au "syndrome des faux espoirs" explique Roos Vonk, professeur de psychologie sociale (Université Radboud de Nimègue). Il est frappant de voir combien de personnes formulent chaque année les mêmes résolutions et échouent encore et encore. Chaque année, en janvier, elles ont la ferme intention de perdre des kilos. Elles inventent des explications ("l'année dernière, j'étais dans une relation difficile, alors j...