Selon différentes études, nous assisterons à une augmentation de la demande en vaccins contre la grippe cet automne. Chez Attentia également, nous constatons déjà une hausse de 10 % des commandes de vaccins contre la grippe par rapport à l'année dernière.

Cette année, il est encore plus important d'alléger la pression pesant sur les hôpitaux et médecins généralistes durant les mois hivernaux. Nous savons en effet que le coronavirus continuera de circuler encore un moment.

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande dès lors aux personnes appartenant aux groupes à risque et aux travailleurs du secteur de la santé de se faire vacciner contre la grippe. Font partie des groupes à risque les personnes sujettes à des complications, comme les personnes de plus de 65 ans et les patients âgés de 45 à 65 ans souffrant d'une maladie chronique. Si vous cohabitez avec une personne de ces groupes à risque, le vaccin contre la grippe est également recommandé.

La meilleure période pour se faire vacciner contre la grippe est entre la mi-octobre et la mi-décembre. Un vaccin offre une protection environ deux semaines à compter de l'injection.

Se faire vacciner contre la grippe par le biais de son employeur

De nombreuses personnes s'attendent à recevoir un vaccin contre la grippe de leur employeur. Si cette possibilité s'offre à vous dans le cadre de votre travail, le seuil à franchir sera tout de suite moins élevé. En période de coronavirus particulièrement, il est important pour les employeurs de communiquer clairement à propos de l'offre d'un vaccin. Ils ne peuvent pas obliger les collaborateurs à se faire vacciner, mais une recommandation pourra peut-être les convaincre.

La grippe peut rendre très malade, induisant une incapacité de travail d'une semaine voire plus. Comme pour le COVID-19, le principal danger concerne les complications qui peuvent survenir. Dans certains cas, elles peuvent conduire à des hospitalisations et des décès. Un vaccin réduit non seulement le risque de contamination, mais aussi l'intensité de la maladie, et donc le risque de complications.

En outre, le COVID-19 complique encore un peu les choses. Si des collaborateurs ont la grippe, vous vous demanderez directement s'ils ont le coronavirus. Il se peut alors que des collègues soient préventivement placés en quarantaine. Le vaccin contre la grippe va dans tous les cas réduire la probabilité qu'une telle situation se produise.

Peut-on encore tomber malade après le vaccin ?

Un vaccin contre la grippe est sûr à 100 %. Si ce n'était pas le cas, il ne serait pas administré aux patients à risque. Quelques effets secondaires temporaires et bénins peuvent tout au plus survenir, comme une douleur locale ou une fièvre légère. Dans des cas exceptionnels, une réaction allergique peut se produire.

Peut-on être sûrs de ne pas attraper la grippe après avoir été vaccinés ? Pas totalement, mais le vaccin a une efficacité avérée de 70 %. Chaque année, le vaccin contre la grippe réduit les hospitalisations et les décès liés au virus de 70 % et 80 %, respectivement. Le vaccin offre une protection contre des souches du virus de la grippe spécifiques, mais d'autres infections virales restent possibles. Les personnes vaccinées peuvent donc attraper un rhume ou une angine. Le vaccin contre la grippe n'offre malheureusement pas de protection contre le coronavirus.

Pas de confinement pour votre santé

Les employeurs qui n'offrent pas encore le vaccin contre la grippe à leur personnel devraient y réfléchir à deux fois cette année. Chaque organisation a tout intérêt à ce que ses collaborateurs soient en bonne santé et en pleine forme.

Edelhart Kempeneers, directeur médical chez Attentia

Selon différentes études, nous assisterons à une augmentation de la demande en vaccins contre la grippe cet automne. Chez Attentia également, nous constatons déjà une hausse de 10 % des commandes de vaccins contre la grippe par rapport à l'année dernière.Cette année, il est encore plus important d'alléger la pression pesant sur les hôpitaux et médecins généralistes durant les mois hivernaux. Nous savons en effet que le coronavirus continuera de circuler encore un moment.Le Conseil Supérieur de la Santé recommande dès lors aux personnes appartenant aux groupes à risque et aux travailleurs du secteur de la santé de se faire vacciner contre la grippe. Font partie des groupes à risque les personnes sujettes à des complications, comme les personnes de plus de 65 ans et les patients âgés de 45 à 65 ans souffrant d'une maladie chronique. Si vous cohabitez avec une personne de ces groupes à risque, le vaccin contre la grippe est également recommandé.La meilleure période pour se faire vacciner contre la grippe est entre la mi-octobre et la mi-décembre. Un vaccin offre une protection environ deux semaines à compter de l'injection.Se faire vacciner contre la grippe par le biais de son employeurDe nombreuses personnes s'attendent à recevoir un vaccin contre la grippe de leur employeur. Si cette possibilité s'offre à vous dans le cadre de votre travail, le seuil à franchir sera tout de suite moins élevé. En période de coronavirus particulièrement, il est important pour les employeurs de communiquer clairement à propos de l'offre d'un vaccin. Ils ne peuvent pas obliger les collaborateurs à se faire vacciner, mais une recommandation pourra peut-être les convaincre.La grippe peut rendre très malade, induisant une incapacité de travail d'une semaine voire plus. Comme pour le COVID-19, le principal danger concerne les complications qui peuvent survenir. Dans certains cas, elles peuvent conduire à des hospitalisations et des décès. Un vaccin réduit non seulement le risque de contamination, mais aussi l'intensité de la maladie, et donc le risque de complications.En outre, le COVID-19 complique encore un peu les choses. Si des collaborateurs ont la grippe, vous vous demanderez directement s'ils ont le coronavirus. Il se peut alors que des collègues soient préventivement placés en quarantaine. Le vaccin contre la grippe va dans tous les cas réduire la probabilité qu'une telle situation se produise.Peut-on encore tomber malade après le vaccin ?Un vaccin contre la grippe est sûr à 100 %. Si ce n'était pas le cas, il ne serait pas administré aux patients à risque. Quelques effets secondaires temporaires et bénins peuvent tout au plus survenir, comme une douleur locale ou une fièvre légère. Dans des cas exceptionnels, une réaction allergique peut se produire.Peut-on être sûrs de ne pas attraper la grippe après avoir été vaccinés ? Pas totalement, mais le vaccin a une efficacité avérée de 70 %. Chaque année, le vaccin contre la grippe réduit les hospitalisations et les décès liés au virus de 70 % et 80 %, respectivement. Le vaccin offre une protection contre des souches du virus de la grippe spécifiques, mais d'autres infections virales restent possibles. Les personnes vaccinées peuvent donc attraper un rhume ou une angine. Le vaccin contre la grippe n'offre malheureusement pas de protection contre le coronavirus.Pas de confinement pour votre santéLes employeurs qui n'offrent pas encore le vaccin contre la grippe à leur personnel devraient y réfléchir à deux fois cette année. Chaque organisation a tout intérêt à ce que ses collaborateurs soient en bonne santé et en pleine forme.Edelhart Kempeneers, directeur médical chez Attentia