Au début de sa nuit biologique, le conducteur est moins alerte et court jusqu'à 30 % de risques supplémentaires d'être impliqué dans un accident. C'est pour le moins inquiétant, mais ce qui l'est encore plus, c'est que nous sous-estimons la fatigue. Plusieurs études révèlent que la grande majorité se sentait suffisamment éveillée pour conduire, même lorsque leur nuit biologique avait déjà commencé.
...

Au début de sa nuit biologique, le conducteur est moins alerte et court jusqu'à 30 % de risques supplémentaires d'être impliqué dans un accident. C'est pour le moins inquiétant, mais ce qui l'est encore plus, c'est que nous sous-estimons la fatigue. Plusieurs études révèlent que la grande majorité se sentait suffisamment éveillée pour conduire, même lorsque leur nuit biologique avait déjà commencé.Des études internationales montrent qu'un accident de voiture sur cinq est causé par la fatigue. Le soir et la nuit, ce nombre continue d'augmenter. Mieux vaut donc éviter les trajets nocturnes. Lorsque ce n'est pas possible, les cafés-siestes sont la seule solution.D'autres astuces, comme ouvrir une fenêtre, mettre la musique à fond ou faire une courte pause pour se dégourdir les jambes, n'ont aucun effet. Elles peuvent faire en sorte que le sommeil vous frappe deux fois plus fort par la suite. Même une tasse de café ou une sieste seule ne surpassent pas le café-sieste.Les cafés-siestes consistent à boire un café avant de faire une sieste même si cela peut sembler contre-intuitif de boire du café avant d'aller dormir. Si vous mourez d'envie d'une longue nuit de sommeil, ce n'est pas recommandé, mais lorsque vous savez que vous ne verrez pas votre lit pendant longtemps, c'est le stimulant idéal.Le sommeil booste la caféine Pour comprendre pourquoi un café-sieste fonctionne, il est important de savoir comment fonctionne la caféine. Le cerveau contient des récepteurs. Normalement, ces derniers sont remplis de la molécule d'adénosine, un sous-produit de l'activité cérébrale. Lorsque l'adénosine remplit les récepteurs, la fatigue frappe. La caféine peut empêcher cela. La caféine et l'adénosine étant des molécules de forme similaire, elles peuvent toutes deux remplir des récepteurs. Lorsqu'un récepteur est rempli de caféine, il n'y a pas de place pour l'adénosine. C'est également le cas dans l'autre sens. Ainsi, la caféine et l'adénosine entrent en compétition pour les récepteurs, et on se sent plus ou moins fatigué.Mais à quoi sert la sieste dans tout ce processus ? Telle une gomme naturelle, le sommeil permet de balayer l'adénosine du cerveau, ce qui réduit la résistance à la caféine et facilite le remplissage d'un plus grand nombre de récepteurs.Attention, si vous dormez plus de vingt minutes, vous risquez de plonger dans un sommeil plus profond. Les stades de sommeil plus profond nécessitent généralement une période de récupération plus longue pour retrouver la vigilance. Les courtes siestes évitent généralement d'être dans un état trop vaseux et lorsque vous buvez un café avant cela, vous êtes instantanément réveillé.Objet d'étude L'effet direct des cafés-siestes sur le cerveau n'a pas encore été étudié. Les études actuelles sont principalement basées sur les connaissances existantes sur la façon dont la caféine, l'adénosine et le sommeil réagissent chacun séparément au cerveau. Cependant, plusieurs expériences ont déjà montré l'effet direct des cafés-siestes sur les performances.Une étude menée par l'université de Loughborough il y a plus de vingt ans révélait déjà l'effet des cafés-siestes sur les conducteurs. Pour l'expérience, les participants fatigués ont fait un tour dans un simulateur de conduite. Ceux qui avaient fait un café-sieste ont commis moins d'erreurs lors du test suivant que ceux qui ont uniquement bu du café, fait une sieste ou reçu un placebo. Dans une autre étude menée au Japon, les participants ont obtenu de meilleurs résultats aux tests de mémoire après un café-sieste. Cette étude révèle également que l'effet d'un café-sieste est plus important que l'effet de rien qu'une sieste, un café, un brin de toilette ou une lumière vive. Les participants ont également indiqué qu'ils se sentaient moins fatigués. Selon une autre étude, les cafés-siestes permettraient de surmonter avec succès les longues périodes sans sommeil de qualité.Harte Van Eynde