Il vaudrait mieux éviter de programmer des réunions importantes avant l'heure de la pause de midi, selon l'étude menée par l'université de Dundee en Écosse, relayés par Top Santé Magazine.
...

Il vaudrait mieux éviter de programmer des réunions importantes avant l'heure de la pause de midi, selon l'étude menée par l'université de Dundee en Écosse, relayés par Top Santé Magazine.En effet, prendre des décisions le ventre vide pourrait faire pencher la balance vers le mauvais choix. La faim serait susceptible de modifier notre processus décisionnel. Elle rendrait les gens plus impatients et donc plus susceptibles d'accepter une petite récompense qui arrive rapidement, plutôt qu'une grosse récompense qui arriverait plus tard. Pour leur étude, les chercheurs ont interrogé 50 participants sur la nourriture, l'argent et d'autres types de récompenses. Ils ont posé les mêmes questions lorsqu'ils étaient rassasiés et lorsqu'ils avaient sauté un repas. Les résultats ont montré que les personnes affamées étaient plus susceptibles d'accepter un repas plus modeste immédiatement, plutôt que de devoir attendre pour un repas sophistiqué. Rien de très surprenant. Ce qui l'était plus, c'est que la prise de décision était également modifiée concernant d'autres récompenses sans lien avec la nourriture. Les scientifiques ont donc constaté qu'en temps normal, les personnes interrogées étaient susceptibles d'attendre 35 jours pour avoir une récompense deux fois plus importante que celle proposée immédiatement. Lorsqu'ils avaient faim, les mêmes personnes n'étaient plus disposées qu'à attendre 3 jours. "Nous avons trouvé que les préférences des personnes passaient radicalement du long terme au court terme lorsqu'elles avaient faim. C'est un aspect du comportement qui pourrait potentiellement être exploité par les spécialistes du marketing. Les gens doivent savoir que leurs préférences peuvent changer quand ils ont faim", explique le principal auteur de l'étude, le professeur Benjamin Vincent. "Supposons que vous parlez à un conseiller bancaire, aller le voir en ayant faim pourrait vous rendre plus sensible à une gratification immédiate aux dépens d'un avenir potentiellement plus favorable."Selon les scientifiques, l'explication est simple : la faim rend impulsif, même lorsque la prise de décision n'a rien à voir avec la nourriture qui pourrait les soulager.