Il n'est pas rare que les habitudes alimentaires changent en période de stress. Chacun réagit à sa manière : si certains ont leur appétit coupé, d'autres se réfugient au contraire dans la nourriture. Le lien entre stress et poids était suspecté depuis longtemps. Il est maintenant confirmé par une étude, qui suggère que le stress à long terme entraîne une prise de poids au fil du temps. Ils sont arrivés à cette conclusion en analysant le niveau de cortisol,...

Il n'est pas rare que les habitudes alimentaires changent en période de stress. Chacun réagit à sa manière : si certains ont leur appétit coupé, d'autres se réfugient au contraire dans la nourriture. Le lien entre stress et poids était suspecté depuis longtemps. Il est maintenant confirmé par une étude, qui suggère que le stress à long terme entraîne une prise de poids au fil du temps. Ils sont arrivés à cette conclusion en analysant le niveau de cortisol, l'hormone du stress. Leur conclusion : plus le niveau de cortisol est élevé, plus le poids, l'IMC et le tour de taille sont élevés. Pour Sarah E. Jackson, épidémiologiste à l'University College London, il est quasi impossible d'éliminer totalement le stress de nos vies, mais nous devons trouver des manières de le contrôler : "rien que le fait de savoir que le stress peut vous faire manger davantage peut aider".Mais l'impact du stress sur la santé ne se résume pas à la masse corporelle. Première victime : le sommeil. Difficile de trouver le repos quand le corps et les muscles sont tendus, et que des dizaines de choses trottent dans nos têtes. Et qui dit fatigue, dit manque d'efficacité, ce qui amène à une dose de stress supplémentaire. De plus, faire face au stress et essayer de le surpasser demande une bonne dose d'énergie, ce qui conduit à un état de fatigue plus ou moins permanent. Le stress, et la fatigue qui l'accompagne, provoquent également une baisse de la concentration, voire des trous de mémoire. Le stress est aussi une des causes les plus fréquentes des maux de tête. Si vous y parvenez, dormir pourrait faire disparaître les douleurs. Le stress provoque une fragilisation du système immunitaire face aux agressions extérieures. Vous serez dès lors plus exposés aux rhumes, grippes et autres maux.Ce n'est également pas bon pour votre estomac, qui produira plus d'acide gastrique. Cela peut provoquer un pincement à l'estomac, ainsi que des douleurs, le fameux "estomac noué". Si vous êtes déjà victimes de troubles digestifs, une période de stress ne va pas arranger vos affaires. A moyen ou long terme, l'anxiété et le stress peuvent également affecter le cerveau (système nerveux par exemple), provoquer des ulcères à l'estomac, engendrer des problèmes cardiovasculaires et diminuer les fonctions respiratoires.